1. Le prof et son élève (1)


    datte: 06/03/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: Malice, Source: Xstory

    élève, pendant que, lui, face à moi, était contre celui de devant. Je portais alors un pull basique, sous lequel se cachait un tee-shirt très décolleté, après quelques minutes de conversation, je fis mine d'avoir chaud et en profita pour enlever ce vêtement trop encombrant. Il perdit très vite sa concentration, prenant mon courage à deux mains, je décidai de profiter des circonstances pour obtenir ce que je souhaitais depuis mes quatorze ans. « - Tu pourrais me regarder dans les yeux quand je te parle ! Lui dis-je lors d'un élan de courage inédit, faisant mine de prendre cela à la légère. - Je... Je... » Le professeur d'histoire-géographie était alors atteint d'un trouble sans précédant. « - Je suis vraiment désolée, Endoria. Oui donc pour le temps de correction, ça dépend vraiment du devoir donné, mais aussi de la classe. - Es-tu heureux au collège, ou souhaiterais-tu changé de degré d'enseignement ? » L'entretien continua ainsi pendant plusieurs minutes, mais mon trouble était de plus en plus grand, alors que je n'avais jamais eu d'expérience sexuelle, mon esprit ne pouvait s'empêcher d'imaginer des instants torrides, mon bassin demandait la présence de son sexe qui semblait d'une importance sans égale, grâce à ce que je pouvais entrevoir à travers son jean depuis le collège. Je fus retiré à mes rêveries, quand Jérôme s'approcha de moi. « - Tu sais, au collège tu étais une élève, très attachante, intelligente et qui réclamait beaucoup d'attention. Mais aujourd'hui – il ...
    posa alors une main sur ma cuisse – je ne peux m'empêcher d'être attiré par toi, par ta sensibilité, ta curiosité, ta maturité, mais également par ton corps, je dois l'admettre. Tu me troubles comme jamais personne ne me l'avait fait – sa main montait alors sur mon ventre – et je ne peux m'empêcher d'imaginer te faire de nombreuses choses que la morale m'a empêcher de réaliser depuis que tu es entrée au lycée. - Je ne sais pas quoi vous dire... J'étais alors tellement choquée que le vouvoiement avait resurgi de lui même. - Alors laisse moi faire ! » Sans me laisser le temps de réagir, il sauta sur ma bouche, sur mon cou. Il me déshabilla avec lenteur, en profitant pour embrasser et caresser les parties de mon corps qui se dénudaient au fur et à mesure. Alors que j'étais en sous-vêtements devant mon fantasme de toujours, ce dernier ôta sa chemise et m'attrapant il m'emmena jusqu'à son large bureau où il me posa. Il alla verrouiller la porte de la salle de classe avant de revenir à son bureau. Doucement il fit descendra mon boxer de dentelle et après m'avoir embrassé, ses lèvres se détournèrent de ma bouche pour trouver mon sexe. Jamais auparavant je n'avais connu ça, mon corps découvrait une sensation qui dépassait celle que je ressentais que je me masturbais seule au fond de mon lit. Des gémissements sortaient de ma bouche, alors que je tentais pourtant dans les contenir pour ne pas ameuter tout le personnel encore présent dans le bâtiment. « - Ça te plait ? Me demanda-t-il - ...