1. Lilly et sa famille. (10)


    datte: 07/03/2018, Catégories: Inceste, Auteur: Phantome, Source: Xstory

    J'ai peu de temps libre en ce moment. Voici quand meme une suite pour m'excuser de vous faire languir Chapitre 10 : c’est beau une famille qui s’aime ! Pendant que Jacques s’est laissé manipuler, à sa grande satisfaction, par Stéphanie, que se passe-t-il avec Christine et son fils qui vient de l’enculer magistralement, complétement nus tous les deux et transpirant de sueur. Christine reste complétement figée devant son mari qui vient de la surprendre avec leur fils dans une situation particulièrement délicate. Laissons- là vous raconter la suite. ***************** Je suppose que la plupart des femmes sont épuisées après une folle partie de baise comme celle que je viens d'avoir avec Dany. J'ai eu plusieurs orgasmes et il a utilisé tous mes trous, les remplissant de son sperme, mais je suis encore très excitée, chaude et si j’osais...insatisfaite. Je crois bien que je deviens nympho. Certaines femmes deviennent trop sensibles après qu’elles ont eu un ou deux orgasmes et ne supportent plus d'être touchées. Pas moi, je ne peux pas m'en empêcher. Après un orgasme, tout ce dont j'ai besoin c’est d’un autre orgasme et plus fort que le précédent. Mais là... je ne sais pas trop comment me sortir de cette situation scabreuse. Regardant l’entre jambe de mon mari, je vois qu’il bande sacrément car son pantalon peut tout juste résister à la pression. Et pourquoi est-il torse nu ? Dany sort de sa torpeur et il a sûrement remarqué la même chose que moi. - Papa ! Ça fait longtemps que tu ...
    es là... - Assez longtemps pour voir que vous ne vous ennuyez pas en mon absence ! Mais son père n’a pas l’air en colère. Il a même un léger sourire sur ses lèvres. - Et vous nous donnez des envies... Et sous les yeux effarés de sa femme et de son fils il laisse tomber son pantalon à ses pieds ! Paul ressemble beaucoup à son fils, même taille et même construction musculaire. Sa queue qui vient de sauter en l’air comme un ressort est grosse mais pas aussi longue de celle de son fils. Mais assez pour satisfaire une femme normalement constituée. Elle me semble très humide, et s’il y avait quelqu’un d’autre dans la maison je parierais qu’on lui aurait sucée ! Et pourquoi il vient de dire ‘nous’... Je ne me pose pas longtemps cette question car une belle femme, nue, fait irruption dans la chambre. Marie ! Sa sœur ! Paul et sa frangine à poil sont devant nous ! Ses seins sont gros, accrochés haut et d’une belle rondeur, avec des aréoles sombres qui entoure ses gros tétons. Elle est rasée comme moi. Elle a une taille encore bien marquée et des hanches larges mais ses fesses sont moins bombées que les miennes. Tout son corps suinte de sexualité. Marie ferme la porte derrière elle et elle avance avec Paul vers nous. Elle pose ses lèvres sur celle de mon fils et lui demande. - Alors Dany... t’as mère est bonne ? - Putain, oui ! Elle est géniale ! C’est une sacrée baiseuse ! répond mon fils sans fausse pudeur en me regardant les yeux brillants. - C’est vrai, maman, tu es la meilleure ! ...
«1234...8»