1. Myriam la marraine de ma fille


    datte: 07/03/2018, Catégories: Tabou, Auteur: cathy73390,

    Avec Myriam, la marraine de ma fille, Célia, on décide d'aller passer la journée à chercher les champignons. Mon mari est parti voir sa mère qui n'est pas très bien, il va rester à son chevet une semaine.... Ma mère et mon beau père nous gardent les enfants. Myriam avait décidé de me rendre visite afin de rester avec moi pour m'aider aux taches ménagères et me tenir compagnie pendant la semaine. Donc, nous voilâmes parti aux champignons. Après une bonne et longue marche tout en papotant, sans même se soucier des champignons, avec Myriam on décide de se reposer. On trouve une petite clairière pour s'installer pour pique niquer. On déroule une petite couverture. Il fait chaud, mais une brise légère nous donne un sentiment de bien être. Nous installons notre pique nique. Allongées chacune face à face sur le côté, on grignote tout en continuant de papoter. Je dis à Myriam : -tu as un copain ? -non, -pourtant tu es mignonne, tu cherches au moins ? Myriam reste sans rien dire, me regarde fixement dans les yeux puis me dit : -je vais t'avouer quelque chose Cathy, me dit-elle d'un air très sérieux - je ne cherche pas de garçons, parce que je suis plus attirée par les femmes, me dit-elle, en finissant le bout de pain qu'elle avait dans la main. Là, pour moi, tout bascule... Je ne sais plus quoi lui répondre, mais puisqu'on est aux aveux, je décide de lui en faire un, moi aussi -ben moi, j'ai un amant -haaaa bon? Je le connais? Me demande-t-elle -oui -qui c'est ? -Jean-Pierre ...
    -Jean-Pierre....... le copain de ta mère ? Me dit-elle d'un air très surpris -oui, c'est lui ! Myriam mange calmement sans faire voir qu'elle est surprise par cette nouvelle, et entre deux bouchées, elle me dit : -et ton mari ne le sait pas, je suppose ? -ben non, imagines le scandale à la maison -et ta mère ? -non plus, le jour où elle apprend ça, elle me fout dehors !!! Myriam a une lueur dans ses yeux, elle mâche doucement ses aliments tout en me regardant avec un sourire en coin. On se parle presque plus. Je me demande si finalement j'ai bien fait de lui avouer ça, car depuis elle n'est plus pareil, elle me regarde bizarrement. On finit le repas, je sors le thermos de café, Myriam le sucre et les cuillères. Pendant qu'elle touille son café dans son verre, elle me dit -et s'ils l'apprenaient ? -pardon dis-je ….je ne savais pas de quoi elle parlait -et bien ton mari et ta mère... -ça serait dramatique, surtout pour les enfants, une séparation ce n'est jamais facile pour eux. L’atmosphère devient lourde et orageuse. On peut entendre l'orage sévir dans la vallée. On plie vite fait notre pique nique et je dis a Myriam -il y a une grange juste au-dessus, on va s'y mettre à l'abri Mais pas le temps d'arriver, que les premières gouttes tombent abondamment. Quand nous arrivons, nous sommes déjà bien trempées -haawou... dit Myriam il était temps que l'on arrive Puis on regarde l'orage sévir dehors, mais j'ai dans la tête, la question de Myriam... qu'est-ce qu'elle voulait dire par là? ...
«1234»