1. Le coup de folie de mon ami Jeff


    datte: 07/03/2018, Catégories: fh, hplusag, Oral, Oral, pénétratio, extraconj, cocucont, Auteur: Arthus,

    Jeff, c’est mon ami depuis bien longtemps. Une rencontre tout d’abord professionnelle : nous étions commerciaux dans une grosse entreprise ; la complicité – et surtout l’amitié – se sont liées entre nous, et nous nous fréquentions en dehors du travail. Il m’avait présenté Caroline, son épouse. À l’époque, elle avait 30 ans environ ; petite femme douce, très discrète. Ils attendaient leur premier enfant. Jeff m’avait raconté leur rencontre au lycée ; un coup de foudre réciproque. Il m’avait même fait des confidences très personnelles en m’avouant qu’ils avaient découvert les plaisirs de la chair ensemble : ils s’étaient offert leur virginité. J’avoue avoir été touché de la confiance qu’il m’accordait ; notre amitié s’en est trouvée encore plus affirmée, et j’ai osé moi aussi lui raconter mes petits secrets. Après de nombreuses années à travailler ensemble, la direction lui a proposé un poste important et il a dû quitter la région. Bien sûr, on communique le plus souvent possible car nous sommes restés très complices. Un après-midi, il m’appelle au téléphone : — Bonjour, Jean.— Bonjour, Jeff. Je suis surpris de ton appel, surtout à cette heure-ci ; tu as un souci ?— Non, je profite que Caroline soit absente. Il faut que je te confie quelque chose ; je voudrais que tu me donnes ton opinion.— Caroline est sortie ?— Oui, elle est partie voir son amant. Je reste stupéfait de la révélation de mon ami. Caroline, un amant ? Il divague : il n’y a pas plus fidèle qu’elle. Elle ...
    rougissait à la moindre blague un peu coquine qu’on s’amusait à se raconter pour la taquiner, lors de nos soirées ; je ne l’imagine même pas avec un autre homme ! — Tu racontes n’importe quoi, Jeff. Tu me fais une blague ?— Jean, laisse-moi tout te raconter ; tu risques d’être très étonné Et là, il m’avoue que depuis qu’ils sont ensemble, sexuellement, c’est d’une monotonie affligeante, sans saveur ; pas la moindre fantaisie. Il me dit qu’il en est en partie responsable, qu’il l’a trop respectée, qu’il n’a pas su en faire sa maîtresse. Elle aussi avait sa part de responsabilité, probablement due à une éducation trop stricte, où la sexualité était un sujet trop tabou. Quand ils faisaient l’amour, c’était un simple devoir conjugal, et avec l’âge leurs rapports se sont de plus en plus espacés. On sentait dans sa voix beaucoup d’émotion. Un jour il était sur un tchat, discutant avec un homme de sa région. Tout de suite le courant était passé ; il était très sympathique, le dialogue était franc. Cet homme lui a raconté qu’il aime séduire, et que lui-même est surpris du succès qu’il a auprès de ces dames, malgré ses 55 ans. Sans fausse modestie, il lui annonça qu’il avait encore un physique très respectable. Jeff, en blaguant, un peu moqueur, lui demanda s’il serait capable de séduire sa douce ; il lui répondit du tac au tac que si c’était un défi, il le tenterait volontiers. Jeff a été surpris par sa réaction ; sur le moment, il n’a pas su répondre et il a changé de sujet. Après cette ...
«1234»