1. ma femme me surprend ! (1 )


    datte: 08/03/2018, Catégories: Anal, Partouze, Première fois, Auteur: gabcris, Source: xHamster

    fermement. J'accompagnais ma femme tandis que François la besognait avec application. Heureusement pour mon égo mais pas pour Sabine, il ne semblait pas bien doué. Si Sabine gémissait, ce n'était visiblement pas par plaisir. Son regard fixé sur moi ne laissait pas penser à du plaisir mais plutôt une sorte de gêne, d'embarras. Aussi, quand François se leva, je crus déceler un certain soulagement. Celui-ci fut de courte durée car François installa Sabine à quatre pattes sur le lit. Il humidifia ses doigts puis les glissa sur la croupe de Sabine. « Il va m'enculer... murmura Sabine. - Quoi ? Répondis-je, franchement étonné. - Il me prépare. Il va m'enculer. » Cette pratique, Sabine ne l'accepte que peu souvent avec moi. Je ne sus pas comment réagir. Voulait-elle que j'agisse ? Voulait-elle que j'arrête tout ? Voulait-elle simplement que je sache qu'elle était prête à se faire sodomiser par un autre devant moi. Ses questions dansaient honteusement dans ma tête et, quand j'aperçus le regard apeuré de Sabine, je compris trop tard son souhait. Son visage se crispa. Mon regard se porta alors sur les fesses de Sabine. François, en tenant ma femme fermement par les hanches d'une main, pointait son sexe à l'entrée du petit trou de cette dernière. Puis il poussa et le petit cri de Sabine m'indiqua qu'il avait pris possession de son anus. Le visage marqué par la douleur de cette pénétration, Sabine encaissa les coups de butoir de François. Il agrippait Sabine et faisait des aller-retour ...
    puissants entre les fesses de la femme de ma vie. Très vite, il se fixa contre Sabine et eut un orgasme bruyant. Je sentis chacun de ses spasmes, qui accompagnaient les jets de sperme dans le préservatif, comme des coups de poignards. Il se retira et quitta la chambre pour nous « laisser en amoureux ». Cette phrase, il l'a dite en ricanant comme pour nous humilier un peu plus. Ma femme s'écroula alors sur le lit, face à moi. « Mais tu bandes ! - Oui, lui répondis-je penaud, en m'apercevant de mon érection. - Fais-moi jouir, je t'en supplie... » Je me débarrassais de mes vêtements et rejoignais ma femme sur le lit. Allongé dans son dos, je m'introduisis en elle. Ses poils noirs humides autour de son sexe bouillant me laissèrent entrer sans difficulté. Pendant que je prenais me femme dans la chambre de cet autre, je ne pouvais enlever de mon esprit qu'un autre sexe était en elle quelques minutes plus tôt. J'avais honte de n'être que le deuxième à passer en elle ce soir. Mais je savais que Sabine prenait plaisir à cette pénétration. Elle aime être prise ainsi, amoureusement. Puis revint à mon esprit cette sodomie que Sabine venait de subir et une jalousie irrépressible s'empara de moi. Presque comme un robot, je ressortais de son sexe pour me diriger vers son petit trou. Elle ne bougea même pas quand je commençais à en f***er l'entrée. Son anus, déjà préparé par François, m'avala avec avidité. Tout en brutalisant le cul de ma femme, je glissais ma main entre ses poils soyeux. ...
«1...345...»