1. Le jouet de Jade (3)


    datte: 08/03/2018, Catégories: Inceste, Auteur: Manekenpiss,

    à vous occuper. — Vous m’en voyez très honoré, Monsieur, je ferai tout ce que vous voulez. — Tout ce que je veux ? C’est un peu risqué, vous ne trouvez pas ? Surtout quand c’est prononcé par une jeune femme aussi séduisante que vous. — Vous Excusez-moi, répondit Jade en rougissant. Je — On ne vous a jamais dit que vous ressemblez à votre maman ? — Oh, heu si, des fois — J’aime beaucoup Bénédicte, elle est toujours très attentionnée et généreuse. Dit-il en repensant à quelques chaudes soirées passées avec les parents de la jeune fille. Mais revenons à vous ; accepteriez-vous de répondre à quelques questions ? — Oui, bien sûr. — Avez vous un petit ami ? — Pardon ?... — Je vous demande s’il y a un garçon ou un homme dans votre vie. Avez-vous un petit ami ? — Oui Monsieur, j’ai un petit ami — Vous l’aimez ? — Oui, beaucoup Répondit Jade en rougissant. — Et lui ? Il vous aime ? — Oui, on est très amoureux et complémentaires aussi. — Il vous fait jouir ? — — Et bien ? Mes questions vous dérangent, on dirait. — Oui Non ! Enfin, c’est que je ne m’attendais pas à ce type de questions. — C’est vrai, c’est un peu déstabilisant. Alors, commençons par des questions moins indiscrètes. Comment s’appelle votre petit ami ? — Lilian, Monsieur — Lilian, parfait Alors est-ce que Lilian vous fait jouir ? — Oui, Monsieur, Lilian me fait jouir, il enfin, il est très endurant. — C’est très bien, Mademoiselle, je vois que vous êtes capable de répondre franchement. Souhaitez-vous continuer ? — ...
    C’est vous qui décidez, Monsieur, je ne me permettrais pas de refuser quoi que ce soit ; j’ai promis à Papa d’être toujours souriante, motivée, ouverte, dévouée et zélée et vous m’avez fait comprendre que cet emploi était une générosité de votre part. Je ne voudrais pas vous décevoir. Je suis à votre service. — Tu as conscience de la provocation de tes propos ? Tu te rends compte que ça pourrait m’inciter à te demander de faire des choses peu convenables ? — Je le sais, Monsieur, j’en ai conscience. — Voudrais-tu retirer ton chemisier et ta jupe que je vois ce que tu portes en dessous ? Sans un mot, Jade se leva et retira les vêtements que Jacques lui demanda d’ôter. Elle ne portait plus que ses chaussures à talon, ses dim-up, un string en dentelle blanche et le soutien-gorge assorti qui contenait mal sa lourde poitrine. Jacques la trouva encore plus désirable. Il lui demanda de s’agenouiller à côté de lui et, quand elle fut en position, il se leva et en écartant les pans de son veston et se tourna vers elle. Jade avait sous les yeux le pantalon déformé de son directeur. Elle n’avait pas besoin de recevoir d’ordre, elle savait ce qu’il attendait. Tout doucement, elle défit la ceinture, dégrafa le pantalon et plongea sa main dans son slip pour en extraire une large bite déjà bien raide qu’elle pompa aussitôt. Elle devait faire des efforts pour y arriver car, si Lilian tenait jusque là le record de ce qu’elle avait connu, il était maintenant détrôné. Elle avait beau faire tout ce ...
«1...345...17»