1. Les nièces jumelles : saison 2 (2)


    datte: 09/03/2018, Catégories: Partouze, Auteur: Loco2016, Source: Xstory

    Chapitre 2 : Toujours plus loin Dans les jours qui ont suivi, j'ai évidemment pu retenter le sexe anal avec mes deux nièces. Je n'avais pu tester la sodomie qu'avec une seule femme auparavant, et ma relation avec elle n'avait pas duré longtemps. C'est un véritable bonheur de redécouvrir ça avec elles. Je remarque qu'elles sont en train de devenir rapidement accro. Elles me demandent de les prendre par derrière quasiment à chaque fois maintenant. C'est incroyable de voir des filles aussi jeunes avoir faim de choses aussi sales ; elles m'excitent follement, au point que je suis jaloux à l'idée qu'elles puissent faire ça avec quelqu'un d'autre. Bon, pour Megan, je ne m'en fais pas mais Lucy, c'est une autre paire de manche. C'est pour cette raison que je lui demande un jour : — Lucy, ma chérie, je voudrais que quoiqu'il arrive, tu ne laisses personne d'autre que moi t'enculer. Je sais que n'ai pas le droit de demander ça et que c'est extrêmement égoïste, mais je ne sais pas pourquoi, j'en aurais le cœur déchiré. J'ai vraiment été très surpris lorsqu'elle m'a répondu : — Promis tonton Eric, tout ce que tu voudras. Je te jure que personne d'autre ne touchera jamais mon cul. Je ne pensais pas qu'elle pourrait accepter une telle chose. Ravi et excité, je lui ai défoncée l'anus jusqu'à le remplir de sperme. Je suis vraiment en train de devenir un gros obsédé. Je ne pense plus qu'à ça, à baiser leur chatte, leur cul, et les souiller de foutre. Rien n'apaise ma libido, plus nous le ...
    faisons plus j'ai envie. Il n'y a rien qui m'excite le plus que de leur éjaculer au visage et de voir mon sperme couleur le long leur corps. Surtout lorsqu'elles sont toutes les deux ensemble pour me sucer. Je me suis habitué à cette vie de débauche ; peut-être un peu trop. Je vais avoir beaucoup de mal à les voir grandir et quitter la maison pour poursuivre leurs études, il faut que je profite de chaque instant. Nous avons fais encore un pas de plus dans la perversité quand elles ont voulu qu'on fasse nos propres sex-tape. Je n'ai pas pu refuser, j'en rêvais moi-même depuis longtemps. Bien sûr, nous ne comptons pas les partager, ce n'est que pour nous ; cela nous fais quand même de drôle de vidéos souvenirs de famille. Ce qui me surprend le plus, c'est la façon dont elles veulent qu'on s'en serve. Quand j'en baise une dans le salon, il n'est pas rare qu'elle veuille regarder en même temps une vidéo de l'autre en train de se faire sauter par mes soins. Elles doivent être un peu dérangées dans leur tête, mais dans ce cas moi aussi, car j'avoue que je trouve ça excitant. Un jour, Megan vient me voir alors que je travaille dans mon bureau. Elle cherche à faire sa vilaine en me distrayant, je dois dire que cela marche plutôt bien ; je n'en suis pas fâché, au contraire. Nous échangeons des câlins et des baisers. Je comprends rapidement qu'elle n'est pas venue juste pour m'ennuyer mais surtout pour tirer un coup. Comment pourrais-je dire non à une créature aussi bandante ? Elle se met ...
«1234...12»