1. le scoop (3)


    datte: 09/03/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, Hardcore, Partouze, Auteur: gegedepardieu, Source: xHamster

    À leur réveil, Rosalie et Elena constatèrent qu'elles se trouvaient toujours dans la planque de Jimmy et de ses compères. Ceux-ci étaient restés auprès d'elles durant tout le temps où elles étaient endormies. — Eh bien, les filles ! On aime faire la grasse matinée, à ce que je vois. Bon, passons. Mes amis et moi avons quelques infos pour vous. Hier soir, on a suivi un bourgeois qui nous semblait un peu suspect. Elena, en bonne journaliste, voulait ne laisser aucune notion au hasard. — Qu'entendez-vous par «suspect» ? — Le genre de type bien habillé qui passe sur notre territoire avec sa grosse bagnole, ça la fout un peu bizarre. Donc, on l'a suivi. Il s'est arrêté devant une lourde porte de métal pas loin d'ici. Il est sorti de sa caisse et il a frappé à la porte. Un type genre videur de boîte de nuit lui a ouvert et lui a demandé un mot de passe. Et le bourgeois a répondu : Wonderporn. Il a pu rentrer. On a attendu un peu et frappé à la porte. Le videur nous a demandé le mot de passe. On l'a donné et il nous a laissés rentrer. — D'accord mais quel rapport avec John Stone ? — On va y arriver, poupée. Dès qu'on est rentrés, on a voulu savoir qui était le boss du coin. On a monté un escalier et on est arrivé devant un bureau. Il y avait un nom sur la porte : Jo Nesthon. On a voulu savoir qui était ce type. C'est là qu'on s'est rendus compte que si on changeait l'ordre des lettres, on pouvait écrire John Stone. — Bon, je sais maintenant que John Stone dirige un salon qui a ...
    l'air de lui rapporter beaucoup d'argent mais est-ce que vous êtes tombés sur autre chose ? — Oui, poupée, on a réussi à trouver dix kilos de cocaïne dans la cave. On en a fait une photo. — Merci, les gars ! Beau travail ! Mais il faut encore découvrir d'où provient cette drogue. Cette mission est pour moi. En tant que femme, je peux me faire passer pour une candidate à un poste dans la boîte. Comme ça, je pourrai te donner toutes les informations dont tu as besoin pour ton dossier, Rosalie. — Très bien, on fait comme ça. Les gars, emmenez-la au salon mais soyez discrets. — Pas de problème, poupée ! Les cinq hommes guidèrent Elena jusqu'au salon qu'ils avaient découvert. Arrivés à une certaine distance de l'endroit, ils laissèrent Elena poursuivre seule. La jeune journaliste frappa à la porte et un homme aux larges épaules, lui semblant être le videur, lui ouvrit. — Mot de passe ? — Wonderporn. Le videur la laissa entrer et lui demanda la raison de sa venue. — J'ai entendu dire par des amis que vous cherchiez des femmes pour vous servir d'hôtesses. Je suis bien au bon endroit ? — Oui, Mademoiselle. Je vais contacter mon patron pour lui dire qu'il a une nouvelle candidate à voir. Le videur appuya sur le bouton d'un talkie-walkie et annonça la venue d'Elena dans le micro. Une voix lui répondit d'amener la jeune femme jusqu'à son bureau. L'homme guida Elena à travers un escalier jusqu'à une porte abritant un bureau. Sur la porte figurait le nom indiqué par son contact : Jo Nesthon. ...
«123»