1. docile et offerte


    datte: 10/03/2018, Catégories: Anal, BDSM / Fétichisme, Transexuels, Auteur: ladytv,

    Voilà quelques temps déjà que j'ai rencontré un amant qui me reçoit régulièrement chez lui dans une petite ville de la banlieue toulousaine. Nos rencontres se déroulent l'après midi entre 12h et 17h, c'est un homme mur, Jean qui a dépassé la soixantaine mais il a une très belle queue qui me procure beaucoup de plaisir. Il est très câlin avec moi mais aussi assez directif, c'est notre deal : je suis sa petite salope soumise et obéissante et en contre partie il m'offre ce que j'ai toujours aimé : des queues. Chez lui il y a une pièce avec bancs, fauteuils, un harnais en cuir accroché au plafond et un carcan. Voilà le décor planté. J'arrive toujours avant tout le monde car il tient à avoir la primeur de mes services, j'attache un soin très particulier à ma préparation, sans oublier le moindre détail. J'aime me transformer en femelle, entièrement lisse de partout, bien nettoyée en profondeur (lavements toute la matinée) et surtout je me dilate bien l'anus avec des godes et des Plug pour être bien prête car je sais que ça va être ma fête de ce côté là. Je n'ai plus qu'à enfiler bas, talons, minijupe, perruque, bijoux et bien me maquiller et me parfumer pour partir le rejoindre. Dès que je passe son pallier, il adore me caresser, m'embrasser, on se roule des pelles amoureusement et j'adore ça aussi, il me fait sucer, mordre et pincer le bout de ses seins qu'il a très sensibles et ça lui fait irrésistiblement dresser sa belle queue longue et bien épaisse. Sa queue en bouche est un ...
    régal, il me dit que je suis sa femme et qu'il va bien me remplir. Aussitôt dit il m'installe dans le hamac en cuir, j'ai les bras et les jambes écartées et accrochés aux chaines qui descendent du plafond. Mon petit trou qui est bien visible et offert palpite de désir, il est prévenant, me passe de la crème anale et me fait sniffer un peu de popers pour mieux me dilater. Dès qu'il me sent prête il présente sa bite en capotée à mon anus, pousse un peu et malgré la taille me pénètre sans difficulté tant j'attends cela avec impatience. La sensation d'être bien remplie par mon homme est très jouissive et savoir que d'autres queues vont arriver m'excite encore plus. Il me lime violemment en me traitant de salope, me disant que je suis sa pute pour l'après midi et qu'il allait vendre mes charmes, le harnais bouge comme une balançoire et chaque aller/retour me remplit en profondeur bien écartelée que je suis. Je sens que je luis plais et que je lui procure beaucoup de plaisir, j'adore ça et je suis prête à tout pour lui faire plaisir et il le sait. Au bout de quelques minutes de ce traitement il se retire car le premier appelle sur son portable, il est devant la porte, il me dit d'aller me repoudrer pendant qu'il va l'accueillir. Depuis la salle de bain je les entends discuter un peu puis se diriger vers la salle &#034des tortures&#034 en m'appelant. Quand j'arrive un jeune homme d'une trentaine d'années est confortablement assis, nu dans le grand fauteuil. Jean, sans prendre le soin ...
«1234»