1. Fin de semaine


    datte: 10/03/2018, Catégories: prememois, Voyeur / Exhib / Nudisme, uro, f, uro, Voyeur / Exhib / Nudisme, école, toilettes, Auteur: Eva87, Source: Revebebe

    Quelle belle journée ! Qui aurait cru qu’un 19 mars il fasse si beau et si chaud ? Dommage que l’on soit jeudi. Rien que pour ça, j’aurais dû m’inscrire à l’université. Un jeudi étudiant, c’est sûrement plus passionnant qu’une journée de prépa commerce. Pour une fois qu’il faisait beau, j’aurais pu relâcher un peu la pression. Il faut dire que dans ma classe, c’est plutôt la compétition. Tout le monde veut finir sa deuxième année en ayant la meilleure école pour son avenir. Excusez-moi, je ne me suis toujours pas présentée : je m’appelle Laura, 19 ans depuis cet été. Comme vous l’avez sûrement remarqué, je suis en deuxième année de prépa commerce, et en internat. En effet, j’habite à environ deux heures de mon école. Beaucoup trop éloigné pour faire le trajet tous les jours. Mes amis me trouvent canon. Je n’irai peut-être pas jusque-là. Blonde aux yeux vert-bleu, je mesure 1,68 m pour 47 kg. Ce qui me gêne le plus, c’est ma poitrine : un petit 85A. J’ai beaucoup complexé dessus étant plus jeune, mais maintenant j’y suis habituée. Aujourd’hui, je me suis habillée léger, comme d’ailleurs tous ceux de ma classe. Une robe d’été fleurie et très légère, une fine ceinture de cuir tressé et des sandalettes. Le jeudi, après nos huit heures de cours quotidiennes, sont organisées deux heures de sport, de 18 h à 20 h. Cette semaine, le prof a prévu de l’escalade. J’en ai déjà fait au lycée, donc je fais partie du groupe de meilleur niveau. C’est Adeline, une de mes super copines, ...
    pour ne pas dire la meilleure, qui m’assure. On est devenues copines l’année dernière, le placement aléatoire de rentrée nous ayant rapprochées. Nos chambres d’internat sont voisines. La séance terminée, pas le temps de prendre une douche, il faut aller manger. Ce soir, c’est pommes de terre vapeur et steak. C’est pas ma tasse de thé mais bon, quand il faut manger, il faut manger ! Le repas est vite ingurgité. Nous retournons alors, Adeline et moi, vers l’internat des filles. Pas de temps à perdre : il n’y a que trois douches pour quarante filles. Quand j’arrive aux douches, une petite file d’attente s’est déjà formée. C’est le moment de discuter et de sortir un peu de son travail. Potins et autres ragots détendent l’atmosphère. Après une bonne demi-heure d’attente, une douche se libère enfin. Quelle détente ! L’eau tiède ruisselant sur mon corps dénudé m’apaise. La pionne prévient dans le couloir l’imminente extinction des feux : plus que dix minutes. Rapidement rincée et séchée, je me précipite dans ma chambre. Après une petite heure de travail, j’enfile ma tenue pour la nuit: une vieille robe de ma jeunesse pas trop défraîchie qui m’arrive un peu plus bas que le dessous de mes fesses. Ni soutif, ni culotte. Ils me gênent pour dormir. Je prépare mes affaires pour un week-end réparateur chez mes parents et me couche. Le sommeil me rattrape en peu de temps. ---------- Je me réveille. Une envie de faire pipi m’envahit en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Je regarde ...
«1234...»