1. La conspiration du climatiseur


    datte: 11/03/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Lilie0,

    Je promets que ce n’est pas moi qui aie trafiqué son climatiseur. Certes, j’ai le mobile voir même l’opportunité, mais apparemment le destin se charge de vous donner le coup de pouce dont on a besoin. Si j’ai pris ce travail de traiteur très mal payé, c’est parce que je suis une geek. Je suis complètement fan du travail de ce réalisateur, et quand j’ai entendu qu’il cherchait un traiteur pour le tournage de la deuxième saison de Crophore Satire, pour quatre mois et pas très bien payé, je n’ai même pas réfléchie. J’ai postulé, j’ai eu le job –sans avoir à trop les supplier, j’étais la moins chère ! –j’ai pris ma voiture et je suis partie sans me retourner pour passer des mois avec les artistes et les personnes que j’admire le plus. Et je n’en ai pas regretté une minute depuis. Le matin je vais faire les courses sur les marchés et les grandes surfaces, puis je cuisine toute la journée et m’assure que tout le monde est assez à manger à n’importe quelle heure de la journée, vu les horaires décalés des tournages. Le soir je dors à l’hôtel avec le reste de l’équipe, et dès que j’ai une minute de libre je vais faire un tour pour rejoindre tout le monde et me socialiser avec le staff. Tout le monde est super sympa et j’adore les retrouver le soir pour boire un verre au bar de l’hôtel. C’est d’ailleurs souvent à cet endroit que je retrouve Alban Sisney. Alban est un acteur très talentueux et très peu connu du grand public. Dans cette série il joue le rôle du meilleur ami du héros, ...
    un grand gars un peu benêt, très musclé au grand cœur. Mais Alban lui est loin d’être idiot et je sais qu’il participe aussi à la réalisation. C'est un vrai délice de le voir travailler. Il est prêt à faire trois nuits blanche d’affilées s’il pense que son projet peut en bénéficier, il s’assure que tous les comédiens soient toujours dans de bonnes dispositions, ainsi que l’équipe technique qui l’entoure. Quand il enfile le costume de son personnage, mes yeux ne peuvent s’empêcher de dévorer sa silhouette et mon esprit divague vers des situations qu’il ne serait pas judicieux d’évoquer en public. Boire un verre au bar signifie souvent 45 minutes de réunion où se mêlent rire et discussions sur la journée du lendemain, puis tout le monde retourne à sa chambre pour se reposer un peu. Ce soir-là, je remonte vers ma chambre après avoir suivi le match de foot avec tout le monde, notamment Alban, qui me regarde en biais depuis ce matin, et me faufile directement sous la douche après avoir jeté mes affaires sur un des deux lits simples de la pièce. Le réalisateur a estimé qu’étant la moins bien payée de l’équipe, j’avais le droit à une chambre seule, et c’est agréable d’avoir son intimité. En sortant de la douche, avant de mettre de mon peignoir, je me regarde un peu dans le miroir. Que faire pour séduire Alban ? je me demande en essayant d’élaborer des stratégies de séductions insensées. Je suis blonde, mes cheveux m’arrivent à ma taille, qui est fine, malgré quelques rondeurs que ...
«1234»