1. Room service


    datte: 11/03/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Sam senzo, Source: Hds

    Room service Valises sous les yeux, bagages à la main, Franck arrivait au Brésil pour un voyage professionnel. Dans le taxi depuis l’aéroport international jusqu’au palace où il avait réservé une suite, le brillant avocat s’immergeait en saudade, une sorte de nostalgie positive, propre à la culture brésilienne, dans laquelle tout un chacun aspire à se réfugier. Rio de Janeiro brillait de soleil et de fête. Les plages paradisiaques mettaient en scène sportifs et naïades dans un décor de rêve. Même s’il n’était pas venu pour le farniente, mais pour défendre un jeune Français, accusé de trafic de drogue, le jeune avocat se montrait enthousiaste à l’idée de retrouver un pays où, étudiant, il avait passé un semestre à parfaire son portugais, langue qui l’avait toujours fasciné. Arrivé à l’hôtel, ses affaires prises en charge, Franck franchit les portes-carrousel. Il découvrit un temple du luxe où le marbre rose conférait à l’ambiance générale une touche de glamour, un brin sophistiquée. Le Hall, immense, révélait un design moderne où des écrans géants diffusaient des clichés des plus beaux sites de la ville. Au milieu de cet espace futuriste trônait une fontaine gigantesque, entourée de plantes vertes rappelant la luxuriance de l’Amazonie : poumon écologique de la planète. Soudain, une voix douce et enjouée lui pria de s’avancer vers le comptoir. Franck allait pouvoir s’acquitter des formalités d’enregistrement ; démarche nullement fastidieuse, au vu de la beauté magnétique de la ...
    jeune réceptionniste : une grande brune incendiaire aux yeux noisette et expressifs. Ses cheveux d’ébène tombaient en cascade sur son bassin. Tandis qu’elle lui souhaitait la bienvenue au sein de la prestigieuse institution, l’hôte baissa les yeux vers son badge, fixé sur une poitrine ferme et généreuse. Non pas qu’il voulut se rincer l’œil au lit de son décolleté, mais le jeune homme ne pouvait résister à la tentation de connaître le prénom de ses interlocuteurs ; ces derniers affichant leur identité en étendard. La demoiselle répondait au nom de Cintia. « Monsieur Tournier, vous avez réservé la suite Leblon pour 15 jours. Vous allez disposer d’un confort inégalable ; l’occasion pour vous de vivre une expérience inoubliable. Jacuzzi, minibar, grand bureau, Terrasse avec vue sur mer ; nul doute que vous apprécierez votre séjour. Bien entendu, tout le personnel se tient à votre disposition pour satisfaire la moindre de vos envies ». Lui dit-elle, les yeux plantés dans les siens. Elle lui remit la clé ainsi que le dossier de réservation et le salua d’un sourire à déchoir un ange de son nuage. Sa voix, légèrement cassée, envoûtait Franck et, avant même qu’il ne puisse reprendre ses esprits, un groom lui proposa de l’accompagner. Arrivé sur le pas de la porte, il remercia l’employé, lui remit un gracieux pourboire et investit ses appartements. La chambre, somptueuse, baignait dans une atmosphère immaculée bordée de plinthes grises. La lumière irradiait les lieux. Sur la terrasse, ...
«1234»