1. L'apprentissage d'Arnaud


    datte: 11/03/2018, Catégories: fh, ffh, jeunes, Inceste, vacances, amour, noculotte, Oral, Oral, pénétratio, mélo, amourcach, Auteur: Bertrand d,

    Assis sur un banc dans la cour du collège, Arnaud rêve. On est le 10 juillet, dans trois jours, les vacances. Les professeurs, du moins ceux qui sont encore là, ne donnent plus de cours, mais passent plutôt le temps à discuter entre eux ou avec les rares élèves présents. La mère d’Arnaud étant prof, il vient naturellement en classe. Cela ne le dérange pas, il a passé une excellente scolarité ici et en garde un très bon souvenir. Il vient de réussir le brevet avec des notes excellentes. Tout cela, grâce à l’aide de sa mère qui enseigne les maths au lycée voisin. C’est d’ailleurs dans cet établissement qu’il va entrer en septembre. Il suit facilement, il est vrai qu’étant fils unique, sa mère s’occupe beaucoup de lui. Son père, médecin hospitalier, qui a des horaires très irréguliers, est souvent absent aux heures normales. Il se retrouve alors seul en compagnie de sa maman. Aujourd’hui, papa étant de service à l’hôpital, ils vont tous deux déjeuners dans un petit restaurant. C’est une chose qu’il adore. À midi, il sort rapidement. Devant lui, le passage piéton, face à la rue d’où débouchera sa mère. Il surveille intensément s’il ne voit pas apparaître sa silhouette. Aujourd’hui, elle porte un chemisier blanc et une mini-jupe bleue. Elle est magnifique, adorable. Les regards des hommes la suivent, elle est si belle. Il est fier de marcher à côté d’elle. La voilà qui approche. Il agite le bras, elle lui répond d’un discret signe de la main levée. Elle approche du passage, ...
    attendant que le clignotant libère les piétons. De loin, ils se sourient. Enfin, les voitures s’arrêtent et sa maman s’élance. Un crissement de frein, un véhicule a franchi le feu rouge et s’immobilise sur le passage heurtant sa maman qui tombe. Pourvu qu’elle ne se soit pas fait mal ! Arnaud se précipite pour l’aider à se relever. Elle est sur le dos, sa tête reposant sur le rebord du trottoir. Elle le regarde arriver, attendant probablement son aide. Il s’agenouille lui prend la main et tire son bras. Pourquoi ne bouge-t-elle pas ? Se penchant vers, il lui murmure : — Maman, il faut te lever. Rien, pas de réponse. Il glisse la main derrière la tête pour la soutenir. Toujours pas de réaction, mais sa main est humide. La retirant, il la voit pleine du sang qui coule de ses oreilles. Mon dieu pourvu que Un long hurlement fait reculer les passants tout autour. Maman, maman ! Un homme s’approche rapidement, se penche, met la main sur la carotide, secoue légèrement la tête, c’est fini. Arnaud se jette sur le corps, l’étreint en continuant à hurler. Des passants essaient de le relever, mais ne peuvent le détacher du cadavre. Il est dans un cauchemar, bloqué. Il ne voit, n’entend, ne sent plus rien. Son corps, son esprit sont verrouillés. Au loin, le son alterné d’une sirène s’amplifie, puis s’arrête. Deux hommes jaillissent du camion rouge, se penchent sur l’ensemble mère-fils. Difficilement, ils parviennent à dissocier le couple. Le corps est placé sur un brancard et embarqué. Un ...
«1234...17»