1. L'apprentissage d'Arnaud


    datte: 11/03/2018, Catégories: fh, ffh, jeunes, Inceste, vacances, amour, noculotte, Oral, Oral, pénétratio, mélo, amourcach, Auteur: Bertrand d,

    pompier prend Arnaud dans ses bras et le porte également à l’intérieur. — Appelez papa, il saura la soigner.— Qui est ton papa ?— Jacques Dupuis, il est médecin à l’hôpital. Pendant que par radio on avise le CHU, l’interne parvient à lui faire une injection, il perd rapidement connaissance. Quel terrible rêve je viens de faire, pense le garçon en reprenant conscience. Mais, ces murs blancs, papa à côté de moi Mon dieu, ce n’est pas un cauchemar, mais la réalité, maman est morte ! Son père le prend dans ses bras et le serre très fort. Il est resté hospitalisé une nuit, veillé par son père, afin qu’il reprenne ses esprits. Ce dernier décide de le rapatrier le lendemain, chez ses grands-parents. Toute la famille l’attend. Ses grands-parents paternels et maternels, tous ses oncles, tantes, cousins et cousines. Ils l’entourent, tentent de le consoler. L’inhumation a lieu le lendemain. Arnaud demande à son père de voir une dernière fois sa maman et aussi d’assister aux obsèques. Au centre du salon funéraire, sur des tréteaux, un cercueil ouvert. Arnaud s’approche. À l’intérieur un corps avec un visage très beau qui ressemble beaucoup à celui de maman. Il se penche pour déposer un baiser sur le front glacé, mais ne retrouve plus la chaleur de sa mère aimante quand elle l’enlaçait. Pendant toute la cérémonie religieuse, son regard est rivé sur le cercueil. Au cimetière, devant le tombeau de famille dans le village de ses grands-parents, Arnaud reste figé, ne prononçant pas une ...
    parole pendant que le corps descend dans le trou noir. Il est le premier à lancer une fleur sur le cercueil. Arnaud n’est pas rentré à la maison, c’était trop dur pour lui. Papa a demandé aux grands-parents maternels de le prendre quelques jours chez eux, dans le village. Il est sera proche de ses autres grands-parents, eux aussi originaires du hameau et qui y viennent pour les vacances. Et surtout il retrouvera son cousin Laurent qui a le même âge, ainsi que ses sœurs, Marion et Céline. Marion a quatre ans de plus, et Céline, deux ans de moins que lui. Laurent qui est extrêmement triste, désespéré, et ne sait pas que dire à son cousin, préfère s’éloigner pour pleurer. Céline n’ose pas s’avancer. Marion par contre, se rapproche de lui, tente de le consoler. Il se blottit contre elle, il ressent un peu le même sentiment qu’auprès de sa maman à qui elle ressemble beaucoup d’ailleurs. Un peu plus grande qu’elle, mais aussi jolie. Elle lui parle gentiment, il pleure, gémit dans ses bras. Les adultes, qui ne savent comment le consoler, apprécient cette connivence. Marion est la seule personne qu’il accepte, elle saura lui parler, l’aider à reprendre vie. Quand son père est revenu le lendemain, ils ont longuement parlé de la disparue. Il lui a raconté sa rencontre avec sa mère, leur amour. Ses parents vivaient encore au village, et sa maman et lui étaient inséparables. Quand son père a été nommé à Paris, la séparation leur a causé un chagrin immense. Mais ils se retrouvaient tous les ...
«1234...17»