1. Sous l'emprise de Bruno (4)


    datte: 12/03/2018, Catégories: Gay, Auteur: xtof74,

    allez! Je fais ce que Bruno me demande : la tête dans l’oreiller je lui offre mon cul sans le moindre remord, je veux désormais sentir sa grosse pine en feu dans mon cul, j’ai envie de me faire limer sauvagement, j'aime me faire dominer. Mon amant me prend ensuite par les hanches pour me positionner comme il le veut. Il crache sur mon trou et sur son sexe... puis je sens son gland se frotter contre ma raie. Bruno souffle fort, crachant de nouveau sur sa bite... avant de me pénétrer... je gémis de douleur, ça me fait un peu mal. Il s’enfonces encore un peu plus... je crie. Je sens ses ongles s’enfoncer dans mes hanches et avec un " han de bûcheron " il s’introduit en moi jusqu’à la garde... des larmes jaillissent de mes yeux, je mords l’oreiller. Bruno reste fiché en moi quelques instants pour que je m’habitue à son calibre. Je le sens remuer dans mon orifice... la douleur s'atténue et le plaisir commence à venir. Bruno accélère alors ses mouvements de bassin... je crie à nouveau mais de bonheur cette fois-ci. Sans ralentir la cadence, il va et vient dans mon cul de toute sa longueur, ressortant et me reprenant doucement... je râle et gémis d'extase. Je tourne la tête pour regarder mon bel étalon me baiser. - Tu veux me voir mon ange, allez on change j’te prends par devant! Je me retourne sur le dos et Bruno me soulève les jambes à la verticale avant de m’empaler d’un coup avec son énorme pieu. Je n'éprouve aucune douleur lors de cette intromission, d'autant que Bruno ...
    s’active tout de suite avec douceur dans mon rectum, permettant au plaisir de m’envahir sans tarder. - Oh oui Bruno! Vas y pilonne moi sauvagement, prend moi à fond, possède moi je suis à toi, oui, c’est ça plus fort, viole moi, j’ai envie de me faire baiser! Mon amant ne se fait pas prier, il me baise maintenant comme un sauvage à grands coups de boutoir, la bouche entre ouverte sur ses mâchoires serrées, le regard fixe, concentré sur sa besogne. Son gland dur et chaud me heurte la prostate, m’envoyant dans la queue des ondes de plaisir qui me rapproche de l’orgasme. Sa pine me brûle comme un fer rouge, ça me chauffe le cul, j’aime me faire piner ainsi par un mâle en rut! Bruno accélère ses coups de queue, de plus en plus vite et de plus en plus fort... jusqu’à la jouissance. Sa queue se durcit et c'est l’orgasme, il est violent, 5 à 6 jets bouillants m’inondent le fond du cul et je sens à mon tour mon plaisir monter, mes doigts se referment autour de ma queue me masturbant sauvagement et je crie en même temps que Bruno, mon foutre jaillit sur son ventre, s’accrochant dans ses poils noirs. Il s’affaisse ensuite sur moi, le corps trempé de sueur, la respiration encore haletante. - Putain ce que c’était bon, houa, et toi t’as aimé Chris ? - Ouais j’ai vraiment pris mon pied. Merci de m'avoir forcé... mais je suis quitte pour retourner sous la douche, je pue la sueur et le foutre. - Vas y, je te prépare ton p'tit déj. Thé ou café? - Un café noir bien long s'il te plaît. Je me douche ...