1. Le Fauteuil : Chapitre final


    datte: 12/03/2018, Catégories: fh, bizarre, Oral, policier, fantastiqu, sorcelleri, fantastiq, Auteur: Rain,

    qu’il tend le bras pour actionner la poignée de la porte : — Chéri, tu ne veux pas que je prépare un café ou du thé ? Tu pourrais me raconter ces trois jours à Manchester, dit-elle en s’approchant de lui.— Je dois récupérer quelque chose dans la chambre Irina s’empare de son bras, l’attire contre elle et l’enlace. Elle plante ses yeux dans les siens, un sourire aux lèvres. Un pâle sourire, un sourire forcé. Sans conviction. Philip détaille son visage. Derrière ce sourire factice transparaît la peur. Cela lui plaît ! Son sexe se gorge de sang. S’il laissait parler ses instincts primaires, il étranglerait sa salope de femme, ici même ! Il est certain que cela engendrerait une érection phénoménale. Il lui rend son sourire, et retourne au rez-de-chaussée quand elle lui demande : — Tu ne devais pas récupérer quelque chose dans la chambre ?— Plus tard. Je ne voudrais pas tomber sur ton amant dans le placard, réplique-t-il en éclatant de rire. Le cœur d’Irina fait un nouveau bond dans sa poitrine. oo00oo Quand l’infirmière pénètre dans la chambre, Thomas hurle en sautillant sur le lit comme s’il marchait sur des charbons ardents. Il dodeline de la tête à la manière d’un shaman sous peyotl et, de son index, indique le pied du lit. Dans la main, il tient un objet métallique que l’infirmière ne reconnaît pas tout de suite. Elle essaie une approche rassurante, parlant calmement afin d’atténuer la folie qui semble s’être emparée du patient. Il ouvre la bouche, les lèvres prises de ...
    convulsions et balbutie : — La tête ! La tête ! Décapitée Là sous le drap Elle reconnaît alors l’objet qu’il tient dans la main droite. Un scalpel ! Que fait-il avec ça dans la main ? Et d’où le sort-il ? Elle lui touche le bras : — Mais non, ce n’est qu’un mauvais rêve. Calmez-vous.— Sous le drap, pleurniche-t-il.— Mais il n’y a rien sous le drap. Respirez profondément, posez ce scalpel, vous allez finir par vous blesser. Thomas lâche l’instrument chirurgical sur le lit et soulève le drap pour prouver à l’infirmière qu’il n’a pas encore perdu la raison. En voyant la tête décapitée, ses orbites noires comme le péché, son corps est pris de tremblements et il hurle une nouvelle fois. L’infirmière ramasse le scalpel avant qu’il ne marche dessus et se blesse, et tente encore d’apaiser ses craintes, employant une voix douce et posée, la voix qu’elle utilise avec son petit garçon de trois ans lorsqu’il est inquiet. Il persiste pourtant à bramer : — LA TÊTE ! LA TÊTE ! VOUS NE LA VOYEZ PAS ? BORDEL DE MERDE, VOUS ÊTES AVEUGLE OU QUOI ! L’infirmière recule et appuie sur la sonnette. Une minute plus tard, deux autres infirmiers entrent dans la chambre et lui administrent un sédatif. oo00oo Un mois après le congrès de Manchester, Philip et Charles se donnent rendez-vous à l’hôpital. Ils passent la matinée à discuter des cas complexes de certains patients. Après la pause déjeuner, sur le trajet retour, Philip propose à Charles : — Nous pourrions aller à Whitechapel. Charles, surpris, répond : ...
«1234...25»