1. Nicole, prête à tout (12)


    datte: 12/03/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: Mlle_Helened,

    12. Dès le lendemain, je parlai de mon désir de commencer un traitement hormonal. Je racontais ma discussion avec Clarisse sur le sujet. Isabelle et encore plus Charlène approuvèrent mon choix. Lundi matin, Isabelle m’emmena faire une prise de sang et passa un coup de fil. - ca y est, elle est décidée, dit-elle à son interlocuteur au téléphone. Elle raccrocha presqu’aussitôt. On s’arrêta chez un photographe pour des photos d’identité. Soit disant pour que je sois présente dans son portefeuille. Je trouvai l’excuse bidon. Mais venant de cette famille olé-olé, je ne m’étonnais plus de rien. Elle se gara ensuite dans une petite rue et me demanda d’attendre dans la voiture. Elle entra dans un immeuble pour en ressortir à peine cinq minutes plus tard. Nouvel arrêt en ville, nouvelle attente dans la voiture. Lorsqu’Isabelle revint, je remarquai qu’elle sortait da la pharmacie. On se retrouva dans la cuisine. Isabelle étala les boites sur la table. - ma petite Nicole, tu voulais commencer un traitement hormonal. Et bien voilà, c’est fait ! me dit-elle en poussant les boites vers moi et me tendant l’ordonnance. Tu as encore quelques semaines pour faire marche arrière. Après les effets seront irréversibles. - je n’ai pas envie de faire marche arrière, dis-je avec un frisson d’excitation. Elle se leva et se tourna vers Rosette. - suis-moi. La cuisinière posa son torchon avec un grand sourire et les yeux brillants. Mais je restai plongé dans mes boites de pilules et de crème que je ...
    devais appliquer à un endroit de mon corps Dix minutes passèrent et Rosette ne revint pas. La casserole sur le feu s’excitait. J’arrêtai le gaz et partis à sa recherche. Ce n’est qu’en passant devant la chambre d’Isabelle que je la trouvai enfin. Mais pas dans la position à laquelle je pensais. En effet, Rosette était sur le lit, son cul en l’air et la tête entre les cuisses de sa patronne. Et à voir le plaisir sur le visage d’Isabelle j’en déduisis que la minette qu’elle lui prodiguait devait être très bonne. - Oh Nicole, qu’est-ce qui t’arrive ? demanda Isabelle - ben, c’est juste que la casserole sur le feu est en train de bouillir - oh mon Dieu, s’exclama Rosette en quittant son ouvrage. - mais j’ai tout arrêté, dis-je. - ah ben, c’est parfait alors, commenta Isabelle. Rosie, reprend là où tu étais. Ça te dit de te faire prendre par Nikki en même temps ? - pourquoi pas ! - allez, au boulot, dit Isabelle. Je me plaçai derrière Rosette, son cul imposant en ligne de mire. Je posai mes mains au niveau des genoux et les fit glisser pour remonter sa jupe sur ses hanches larges. J’observai ses cuisses épaisses et son cul callipyge encore habillé par un collant noir et un tanga de la même couleur. Je bandai fort. Si Isabelle était plutôt fine et avait un corps de déesse, les formes généreuses de Rosette étaient tout aussi excitantes. Peut-être même plus encore. Je descendis son collant et sa culotte d’un seul mouvement. Sa vulve apparut entre ses cuisses collées, son petit trou en ...
«1234»