1. Nicole, prête à tout (12)


    datte: 12/03/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: Mlle_Helened,

    évidence. Je me penchai et léchai à mon tour sa chatte humide mais aussi son anus qui s’ouvrit comme une fleur. Isabelle me lança un préservatif, que j’enfilai avant d’enfiler Rosette. Dieu que sa chatte était accueillante, confortable, chaude. Je caressai ses grosses fesses à la peau étonnamment douce. Un pur régal. Soudain, Rosette passa sa main derrière, attrapa mon sexe et le guida vers son œillet. Après quelques hésitations, j’entrai enfin elle. Le conduit était plus étroit mais tout aussi accueillant pour ma petite queue. Les gémissements de Rosette se mêlèrent aux « oh oui », « c’est bon », « ne t’arrête pas », « continue », « encore » d’Isabelle qui, après quelques coups de langue bien placés, se raidit, signe que je connaissais bien de l’orgasme qui explosait en elle. Je continuai de pilonner le cul de Rosette qui se laissait à son tour envahir par la jouissance. Je me gardai d’éjaculer tant qu’elle n’était pas à son paroxysme. - oh putain que c’était bon, dit Rosette en s’affalant sur le lit. Je devrais faire ça plus souvent. - Nicole est à ton service tu sais, dit Isabelle. - oui, je sais. Mais j’aimerai que ce soit mon mari plutôt. - et pourquoi ne le fait-il pas ? Il n’aime pas ? - oh que si ! Mais sa queue est trop grosse, même pour mon gros cul. - ton cul n’est pas gros ! dis-je. Moi je le trouve très bien. Et j’ai eu un plaisir immense à te faire l’amour - tu es adorable. - je suis sincère. Tes formes me font bander comme un âne. - et si tu prenais Nicole ...
    un soir. Elle t’encule et ton mari encule Nicole. Ce sera un comme si c’était ton mari qui te faisait l’amour. - pas con ! Je lui en parle et je te vous tiens au courant. - je peux te poser une question ? dis-je à Rosette. - qu’est-ce que tu veux savoir ? - je ne pensais pas que tu aimais les femmes. Tu es lesbienne aussi ? - non pas du tout. Et tu vas me trouver bizarre, les femmes ne m’attirent pas du tout. Pas question que j’en embrasse une ou que je lui touche les seins. Par contre, je deviens complètement folle devant une chatte. J’adore les bouffer, les lécher, boire leur jus, gougnotter le clito. Ça et seulement ça. - en effet, étonnant comme passion. Mais pour ma part, je suis à ton service, quand tu et où tu veux. Je serai très heureuse de te faire l’amour. - merci me dit-elle en me faisant une bise sur la joue. Elle remonta son tanga et son collant en remuant du popotin et repartit en cuisine. - elle te fait tant d’effet que ça ? - j’avoue que oui. Son cul est tout simplement magnifique ! - et pas le mien ? demanda Isabelle, jalouse - si aussi. Vous êtes aussi différentes qu’excitante. En fait c’est le pied total, non ? Tu te rends compte, je peux faire l’amour avec toutes les morphologies possibles, des grosses comme Rosette, des moins grosses comme Nathalie, des fines comme toi. Merci encore de me faire vivre tout ça. Je lui sautai au cou et l’embrassai passionnément. - fais-moi jouir, me dit-elle. Le lendemain soir, je fis la connaissance de Michel, le mari de ...