1. Nicole, prête à tout (12)


    datte: 12/03/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: Mlle_Helened,

    Rosette. Un homme proche de la cinquantaine, un peu bedonnant. On discuta pendant le repas, délicieux comme d’habitude. Michel travaillait dans un parc ostréicole ce qui me permit de succomber à peu de frais à mon péché mignon, connu de Rosette : les huîtres. Vin blanc, vin rouge, café, pousse-café. Autant dire que j’avais un coup dans le nez. Bien sûr, Michel connaissait ma vraie nature mais cela ne le dérangeait pas vraiment. Puis Michel nous proposa de passer à la chambre. Je suivis le couple qui s’enlaça pour s’embrasser. Je me posai dans le fauteuil et les regardai faire. Malgré ses rondeurs, Rosette avait mis des bas retenus par des jarretelles. Ce qui me fit bander de plus belle. Je me mis à l’aise à mon tour. Le couple se mit en soixante-neuf et je pus voir le sexe de Michel, un sexe au repos et déjà bien imposant. Je craignais le pire une fois en érection. Si Rosette était douée pour brouter le gazon, visiblement, elle se débrouillait plutôt bien avec une queue dans la bouche. Le sexe de Michel grossit et très vite, Rosette ne put que se contenter du gland. Je compris enfin pourquoi elle ne pouvait pas le laisser passer par la porte de derrière. Si Igor était bien monté, Michel le supplantait en longueur et en largeur. L’expression « monté comme un âne » prenait tout son sens. Rosette s’allongea sur le dos, écarta ses cuisses épaisses et Michel entra en elle. Si son restait interdit, sa chatte avala la queue sans coup férir. Michel s’active, Rosette ponctuant ...
    chaque pénétration par un grognement qui en disait long sur ses sensations. - maintenant ? demanda Michel à sa femme. - oui mon chéri. Maintenant. Il se retira et Rosette m’invita sur le lit conjugal. Elle se mit en position et je restai encore subjuguée par sa croupe. - ta femme en magnifique, dis-je à Michel - je trouve aussi. Allez, prends-la. Je m’introduisis dans la petite porte et restai en elle le temps que Michel vienne en moi. Il eut quand même quelques difficultés pour faire passer son sexe hors norme. Heureusement qu’Isabelle m’avait préparé avant. Elle m’avait conviée dans la salle SM et m’avait enfilé tous les godes disponible, du plus fin au plus gros. Michel plongea enfin dans mon intestin. - oh que c’est bon ! Oh que c’est bon ! Quel bonheur ! Il commença les va et vient. Je me laissai faire. Ses coups de butoirs me faisaient bouger dans le cul de Rosette. Je n’existais pas, je n’étais qu’un intermédiaire, un genre de réducteur de pine comme on pouvait trouver des réducteur de tuyau (Igor m’en avait montré un à l’occasion d’une fuite d’eau). A travers moi, Michel enculait sa femme. Et il n’y avait pas de méprise sur le sujet. Aucun commentaire, aucun mot doux ne s’adressaient à moi. Ils profitèrent de ma présence pour faire l’amour analement un long moment. Michel éjacula à deux reprises mais était suffisamment excité pour ne pas débander. Quant à moi, même si j’étais tenue à l’écart, je profitai avec délectation du postérieur de ma cuisinière préférée. Michel me ...