1. Cocu volontaire 15 Pour le meilleur


    datte: 12/03/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Accent,

    femme, je suis bel et bien cocu, oui, cocu. Le divorce est inévitable. Mais ce sera à mon rythme. - Hésites-tu à te séparer de cette femme qui te trompe depuis des mois ? Trouveras-tu, après sa trahison un cœur plus amoureux de toi que le mien ? Sois optimiste, la vie te sourira . - Est-ce par amour que tu as favorisé leurs retrouvailles dans ton pied-à-terre ? Tu as été complice de la tromperie, tu aurais pu la dénoncer. - Avec quelle chance d’être entendue ? Qui m’aurait crue? Toi, amoureux fou de la traîtresse, toi qui de plus ne m’avais pas en odeur de sainteté ? Une dénonciation ne m’aurait valu que mépris et rejet. J’ai trop souffert de ton indifférence passée pour m’exposer à ta colère en supplément. - Émilie m’a toujours aveuglé, je le reconnais; aveuglé jusqu’à me réjouir de ses rapports sexuels avec René destinés à faire redémarrer notre amour, disait-elle. Dire que j’ai encouragé leurs rencontres dans ma maison. - Oublie cette trahison, regarde la vérité en face et ne te laisse pas abattre. Maintenant je t’ai trouvé et si tu veux de moi, je serai ta femme, fidèle jusqu’à la fin de mes jours. Partage mon enthousiasme, engage-toi à me prendre comme épouse et je me donne à toi sur le champ, et alors faisons l’amour pour la seule raison qui vaille, parce que nous nous aimons, parce que c’est nous sans les autres quoi qu’ils fassent ou pensent. - J’y pense depuis trois jours, je pèse le pour et le contre. Ta déclaration d’amour m’est tombée dessus si brutalement à ...
    un moment pénible. Elle m’a bouleversé alors que je vivais mal les réactions sexuelles de ma femme et son besoin de thérapie bizarre. J’ai donc été doublement aveugle puisque je n’avais pas soupçonné l’intérêt que tu me portais depuis si longtemps. Émilie me suffisait, je ne regardais pas ailleurs, la femme des autres était sacrée pour moi. J’étais convaincu que les autres hommes ne l’attiraient pas davantage, que nous vivions à l’unisson. - Qui ne se trompe jamais ? Tu es trop généreux, tu ne soupçonnes pas le mal. Accorde-moi un moment d’amour, unissons-nous physiquement, je te promets un retour à la confiance . -Je crois assez fort que, si c’est en forgeant qu’on devient forgeron, c’est en faisant l’amour qu’on devient amoureux. Il me faut du temps pour assimiler tous les éléments épars de ma vie actuelle, d’un côté un désastre conjugal, de l’autre ton offre d’amour. Dans l’immédiat, je ne peux pas te promettre de t’épouser, mais je souhaite sincèrement te faire l’amour afin de provoquer l’étincelle d’un amour véritable capable de répondre au tien. Par bonheur tu es si belle. - Merci. Voilà l’homme que j’aime. J’aime ta pondération, j’aime aussi ton esprit de décision. Tu as raison, aimons-nous maintenant ! Les sentiments rattraperont l’action. Viens dans mes bras, prends-moi dans la chaleur et la force des tiens. J’ai besoin d’un homme protecteur, présent et sécurisant, j’ai besoin de tendresse et d’amour. Nous voilà debout, serrés, ventre à ventre, peau contre peau, au ...