1. Voyage Incestueux (1)


    datte: 13/03/2018, Catégories: Inceste, Auteur: pomplard,

    lit car sur le canapé je serais vite réveillé par le soleil dût à un manque de volet dans le salon. Voulant flemmarder une peu demain matin au lit, j’accepte le premier choix. Elle me précède en direction de sa chambre. N’ayant pas réussi de la soirée à voir son intimité dans l’entrejambe de son mini short, je contemple allègrement son petit cul dandiner devant moi. Elle me demande quel côté du lit je veux et elle se couche de l’autre. Après plusieurs heures à tourner dans le lit à cause de la chaleur et à ses idées obscènes qui me trottent dans la tête, je finis par m’endormir. Au petit matin, je me réveille avec la sensation d’être observé. J’ouvre doucement les yeux et je trouve ma sœur en train de me regarder dormir mais surtout en train de reluquer mon gland qui ressort de mon slip dût à la turgescence matinale de ma bite. Je lui lance un «faut pas te gêner sœurette», et me rétorque «pas plus que toi hier soir frérot». Dans la lumière douce du soleil traversant les doubles rideaux de sa chambre, je reprends le drap que j’avais retiré cette nuit à cause de la chaleur et lui demande de m’excuser pour mes regards incestueux de la veille. Elle me dit que ce n’est pas grave et plutôt flatteur, surtout venant d’un homme qui est aussi exigeant envers les femmes en général. De là, elle me demanda si je n’avais jamais trompé Delphine ma femme. Je lui répondu que non et que malgré mon passé de volage, elle me donnait entière satisfaction au si bien niveau vie de famille que ...
    niveau sexe. Je lui avoue que lui ayant tout appris, je peux m’amuser comme une porno star si je veux avec elle. Sur le fait je prends mon portable, et après lui avoir fait promettre de ne le dire à personne, je lui montre quelques photos de nos exploits et aussi certains des sextos envoyer par Delphine, dont le dernier remonte seulement à la veille. Sur ce dernier on peut voir ma femme se mettre un gode hors norme dans sa chatte et écrivant dessous «à peine parti que je dois me soulager avec mes amants. Smiley clin d’œil, Reviens moi vite.» Ma sœur écarte les yeux est lance: «OUAH, LA SALOPE!!!! Il est énorme son gode, j’en voudrais bien un comme ça moi aussi, pour compléter ma collection.» Je lui dis que c’est le plus gros qu’elle a mais que ce n’est pas le plus gros objet qu’elle reçoit dans son con de chienne. Joignant les preuves à ma parole je lui montre ma fierté, des photos d’une séance de fist. Ma sœur n’en revient pas. Elle me demande comment on a fait car elle avait essayé à plusieurs reprises et avec des amants différents mais à chaque fois ça bloquait au niveau des têtes des métacarpes. Je lui confiai que c’était après de nombreux échecs et beaucoup de complicités et de patience qu’on en été arrivé à ce résultat. Sans oublier un très bon lubrifiant. Moi j’utilise de l’huile d’olive bio lui lançais-je, c’est naturelle et hyper lubrifiant. Assise en tailleur et le téléphone dans les mains, elle regarda toutes les photos de ma galerie secrète. L’observant, je constatai ...
«1234...9»