1. Descente aux enfers


    datte: 13/03/2018, Catégories: fh, voisins, grossexe, grosseins, poilu(e)s, fsoumise, humilié(e), Voyeur / Exhib / Nudisme, fmast, fsodo, scato, confession, voisins, Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: Deborahborah, Source: Revebebe

    Je m’appelle Cynthia, j’ai 39 ans, je suis native de Rouen, dans le nord. Je suis petite, ronde mais pas trop. Ce qui me caractérise ? Un tempérament de bosseuse. J’ai travaillé comme une dingue à l’école puis par la suite, je suis devenue Directrice Administrative et Financière ainsi que Directrice des Ressources Humaines. J’ai beaucoup galéré au début, en sortant de l’école ,jusqu’à ce que, du côté de Marseille, je décroche un poste où j’ai cumulé les deux fonctions. Je me suis donc vu propulsée au titre de DAF DRH avec un salaire qui en ferait rougir plus d’un d’entre vous. J’ai occupé ce poste pendant près de sept ans. J’y ai passé mes jours, mes nuits, parfois mes week-ends. Mon patron me chouchoutait. Physiquement, je ne suis pas un top-modèle mais j’ai une énorme paire de seins et un arrière-train plutôt bien fait qui attire les hommes comme la merde attire les mouches. En parlant des hommes justement ! Ne m’en parlez plus. Je les déteste tous, et en particulier mon ex-mari. Pendant cinq ans, je me suis donnée corps et âme à mon travail. Avec mon patron, le PDG, nous étions souvent ensemble car je lui servais, à l’occasion, de secrétaire particulière. Nous passions de longues journées de recrutement, de rapports, de dossiers, parfois même des soirées et des nuits sans que jamais rien ne se passe. Du professionnel pur et dur. Puis un jour, tout a basculé, un coup de déprime sûrement ou je ne sais quoi d’autre, nous avons couchés ensemble. Six mois plus tard, on se ...
    mariait pour le meilleur et, en ce qui me concerne, surtout pour le pire. Nous nous sommes mariés avec un contrat de mariage qui stipulait bien que rien de ce qui lui appartenait ne m’appartiendrait jamais et vice-versa. À part quelques belles économies, je n’avais rien de valeur, tout cela me fut bien égal sur le coup. Rapidement, j’ai été trompée, manipulée, aveuglée par l’amour qui me liait à lui. Lui me baladait en me racontant des conneries et moi, bonne poire, je gobais tout sans sourciller. Sexuellement ? Nul ! C’était finalement plus hygiénique qu’autre chose. Mal pourvu et éjaculateur précoce, nos relations ne dépassaient que rarement la quinzaine de minutes, préliminaires compris bien évidemment. Je n’ai jamais été super accroc au sexe et ses turpitudes mais quand même, un minimum s’impose et j’ai supporté tout ça pendant cinq longues années. Puis Puis, ma vie a basculé. Un cauchemar incroyable. Le décès de mes parents dans un accident de voiture, suite à un malaise de mon père, m’a complètement bouleversée. Je me retrouvais seule, sans aucune famille. Mon couple vacillait, je me suis dit que peut-être un enfant nous aiderait à nous retrouver. À 35 ans, il était temps. J’avais besoin de quelqu’un à aimer. Il l’a très mal pris, invoquant mon avenir professionnel, mon efficacité, mes absences et j’en passe Deux semaines plus tard, un soir, il est rentré en me disant qu’il me quittait, que j’étais virée pour faute professionnelle grave, sans indemnités, que j’avais quinze ...
«1234...»