1. Mes vacances chez mamie


    datte: 13/03/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Delcat, Source: Hds

    J’adore aller en vacance d’été chez mes grands parent. Pourquoi ? J’y suis bien, ils sont gentils, je fais ce que je veux c’est-à-dire pas grand-chose. LE lieu me plait également. C’est un petit village d’une centaine d’habitant tout au plus dont la moyenne d’âge est .Comment dire ???? Relativement élevée. Je dirais même plus très élevée. Le premier bourg de grande envergure est de 5000 habitant et se situe à une vingtaine de km. Autant vous dire qu’on y est tranquille ! Mes journées se résument en deux phases : une phase « grand parents » c’est-à-dire discuter, les aidés dans le travail quotidien et une phase « perso » où je disparais de longues demi-journées Pour ma partie « perso » je m’habille assez léger : petite robe d’été, et des baskets (sans paraitre trop vulgaire car tout le monde ce connait dans ce village). Je suis sans culote ce qui m’excite énormément. J’ai l’impression que tout le monde le sait. Il n’en est rien car ma grand-mère m’aurait déjà tué pour ça. Et je pars me promenée dans le village avec mon sac à dos. Après avoir fait mon tour habituel et salué les vieux du village ; je m’éloigne dans les champs. Je franchis quelques barbelé et m’enfonce dans un petit bois. Personne ne vient ici. Trop éloigné de la moindre route. Le bois n’est pas entretenus et il faut s’y frayé un passage. Mais après un moment de marche, le jeu en vaut la chandelle ! Il y a une petite clairière a flanc d’une petite falaise (enfin, je ne sais pas si le terme est bion car ça ne ...
    fait pas plus de 2/3 mètres) L’endroit est ombragé avec ce qu’il faut pour être en plein soleil. Un petit ruisseau couleur cristalline y coule doucement. Il y a même du sable à cette près d’une retenue d’eau où l’on peut s’y baigner ou plutôt s’y trempé car il n’y a pas plus d’un mètre de profondeur et la surface n’est pas très grande mais ça me permet de m’y rafraichir. J’y dépose également ma bouteille d’eau pour la maintenir bien fraîche. Et là je lis. Je lis des heures. J’entrecoupe ça de rafraichissements, de bronzage et de masturbations. Je m’y mets souvent nue et j’imagine des tas d’homme me regardant le sexe tendu de désir. Je m’imagine soumise ou encore à faire l’amour de façon romantique à bestial. J’ai tout imaginé à cet endroit et j’y ai eu de nombreux orgasme A quelques jours de la fin de mes vacances, j’arrive et j’y découvre une boite. A l’intérieur, un sextoy tous neuf dans son emballage avec quelques mots « Afin que tu puisses nous faire profiter d’avantage de tes après midi ». Prise de panique, je suis partie sans oublier mon nouveau cadeau. Un voyeur ? Un maitre chanteur ? Un fou ??? Je n’y suis pas retournée cette année-là. L’année suivante, j’ai mis plusieurs jours à me décider avant d’aller dans mon repère. Ma tenue était beaucoup moins coquine, plus randonneur Je n’étais pas loin de défaillir lorsque j’y vis une boite sur le sentier qui menait à mon sanctuaire avec à l’intérieur un bikini deux pièces qui devait avoir en tout et pour tous 10cm carré de ...
«1234»