1. Mes vacances chez mamie


    datte: 13/03/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Delcat, Source: Hds

    entre mes cuisses non ! Il ne faut pas ! Finalement, Jacqueline lui monte dessus. Elle prend la verge de son homme qu’elle introduit en elle. Elle se colle à lui. Je les entends se dire des mots doux. Ils vont doucement. De lents vas et viens. En mon fort intérieur je prie pour qu’elle se redresse. Redresse toi un peu stp me dis-je. Je veux mieux voir ; plus en détail mais je suis paralysée. Je n’ose bouger. Je regarde sans oser me toucher. Moi qui pensais que j’allais être le spectacle de ses deux voyeurs, me voilà fascinée par leurs ébats. Après un certain temps (que je ne saurais déterminer) elle s’est retirée. Lui a demandé de s’allonger dans l’autre sens puis s’en empalée de nouveau sur lui. Ce coup-ci, elle lui tourne ne dos, elle me fait face. Jacques ne me voit plus, sa femme me cache. Elle ondule sur lui, c’est un régal. Elle se doigte le clito, ce caresse les seins. Ce spectacle est pour moi Jacqueline me fait signe de m’approcher. J’hésite. Une seconde. Je vais silencieusement près du couple. Je vois le sexe de jacques apparaitre et disparaitre en elle. Elle me prend la main et la pause sur sa cuisse. Je me laisse faire. Elle me fait caresser les couilles de son mari. J’entends un « hum c’c’est bon ! Encore chérie » je recommence seule. Je me rends compte que ses couilles sont toute lice, comme tous son corps, comme sa femme. Elle me reprend la main pour la dirigée sur ses seins, son ventre, son clito et de nouveau les couilles de son homme. Je refais sagement le ...
    même parcourt. Elle se penche un peu et tente de défaire mon haut de bikini. Je me recule. Elle n’insiste pas. Je reprends mes caresses ils gémissent plus fort et bouge de façon plus ample.ma main gauche part dans ce qui me sert de « string » je me doigte et les caresse. Pourquoi ne suis-je pas ambidextre ? Je suis partagée. Plus moi ou plus eux ? Le destin ne m’en fera pas choisir. « Je vais bientôt jouir « dis jacques dans un râle. JE repars vers ma position initiale silencieusement. Jacqueline ce retire. Elle lui met une capote. Je les regarde faire. Elle me regarde « tu préfères nous voire de face ou de côté ? » J4opte pour la deuxième solution. Les voilà en levrette. Ils me regardent. Ses coups de reins sont assez puissants et les seins de Jacques bougent plus que ceux de Jacqueline. Pendant que Jacqueline ce fait ramonée, elle m’explique que le préservatif est indispensable car il éjacule beaucoup trop de sperme à son gout. Jaque rigole et reprends plus fort. Il me regarde, la pilonne. Il me regarde avec une telle intensité que j’ai l’impression que c’est moi qui reçois ces coups de bites. J’en peux plus. Je défais le bas de mon bikini. Me met à genoux et me doigte vigoureusement. J’ai l’impression qu’il me baise. Qu’elle me lèche. Ça va de plus en plus vitre, de plus en plus fort. JE ne sais pas si Jacqueline à simulé mais ils ont jouis en même temps. Entrainant de par le fait ma jouissance. J’ai eu comme un vide à ce moment-là. Je ne peux décrire ce qui s’est passé. ...