1. Quelque part au large des Îles Glénan (2)


    datte: 14/03/2018, Catégories: ffh, frousses, inconnu, Inceste, bateau, odeurs, Oral, Oral, pénétratio, fdanus, hdanus, init, humour, aventure, hff, Auteur: Tylodine, Source: Revebebe

    Résumé : Patrick, à bord de son voilier, sauve deux jeunes Irlandaises dont le bateau a coulé mais ce n’est qu’un début ! Elle me serra de ses jambes pour me maintenir en elle — Patrick C’était trop bon, mais J’ai un peu honte, je me suis comportée comme une vraie hystérique J’ai eu si peur de mourir hier qu’il fallait que, que— Hé, Vilna Bon d’accord, tu m’as un peu violé, mais je ne crois pas m’être beaucoup défendu ! Au fait ta cousine que va-t-elle penser ? Au moment où je finissais ma phrase, la porte du poste s’entrouvrit doucement et une jolie tête ébouriffée et souriante fit son apparition —Morning, captain, je peux me joindre à votre discussion matinale ? Je dois avouer qu’à cet instant, j’eus un léger passage à vide d’abord ce moment de délire avec Vilna et voilà que maintenant, la cousine ! Je m’attendais à un éclat mais ce ne fut pas tout à fait le cas Vilna se mit à pouffer de rire, sans pour autant me laisser me dégager. À vrai dire, j’avais de sérieuses réserves et je n’avais pas vraiment débandé Bien au chaud dans ce nid douillet pourquoi aurais-je quitté ce délicieux séjour ? — Dis donc Gwynis On ne t’a jamais appris à frapper avant d’entrer ?— Euh ! Si mais ça fait un bon moment que je frappe et que vous ne répondez pas À croire que votre conversation est très absorbante, ne vous arrêtez surtout pas pour moi ! Juste vêtue d’un de mes vieux tee-shirts lui arrivant à mi-cuisses, la douce Gwynis vint tout naturellement s’asseoir au bord de la couchette ...
    dévastée Je pouvais voir le relief de ses tétons tendre le coton usé tandis que le tissu, remonté en haut des cuisses, laissait apparaître quelques fins poils roux En fait je ne l’avais pas vraiment détaillée la veille au soir ; reposée après la grande peur de la veille, détendue et quelque peu émoustillée je devais avouer qu’elle était craquante au possible. Quel âge pouvait-elle avoir vingt, vingt-et-un ans, ou plus ou moins ? — J’aimerais, moi aussi, remercier notre capitaine de prendre si bien soin de nous, après nous avoir sauvées d’une fin tragique Tout en parlant, me défiant du regard de ses yeux verts, la délurée cousine avait attrapé le bord de mon sac de couchage et le tirait vers elle, nous mettant, Vilna et moi, en plein sous la lumière du capot — Hmm ! Je vois que ma chère cousine a déjà commencé à manifester sa reconnaissance et semble bien pénétrée de son rôle de naufragée La jolie Irlandaise maniait notre langue avec une dextérité que n’aurait pas démenti Apollinaire ! Vilna assise sur mes cuisses, empalée jusqu’à la garde, Gwynis semblait fascinée par la vision de ma queue sortant du sexe ruisselant de sa cousine Cette situation ne tarda pas à faire son effet sur ladite queue qui, un instant à demi-débandée, se remit à grossir dans son fourreau de chair. — Joli, ça,nice cock, susurra Gwynis en s’allongeant sur la couchette. Un petit bout de langue rose pointant de sa bouche entrouverte, de ses jolis doigts elle se mit à caresser l’objet de son intérêt, descendant ...
«1234»