1. Nicole, prête à tout (2)


    datte: 16/03/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: Mlle_Helened,

    En fin d’après-midi, Igor me demanda de le suivre. Il me fit entrer dans la maison dont je ne connaissais que le vestibule et les cuisines. Cette fois, je découvris un petit salon où Isabelle de Veragne lisait un magazine. A mon arrivée, elle m’invita à m’asseoir dans un fauteuil. - bien, dit-elle en posant sa revue. Igor et moi vous avons observé pendant ces quelques jours. Si on savait déjà qu’il ne fallait pas compter sur vous pour capacités intellectuelles, mais on ne veut pas dire que vous êtres idiot, juste que votre niveau scolaire est limité. Mais d’après ce qu’on a vu, coté manuel, ce n’est pas mieux non plus. Alors on se demandait, Igor, mon mari et moi, si vous n’êtes pas assis sur vos compétences. - je ne comprends pas osé-je dire. - le contraire m’aurait étonné, dit Isabelle à voix basse. En fait, reprit-elle normalement, on se demandait si vous êtes plus doué avec le sexe. Je m’attendais à beaucoup de choses, mais certainement pas à ce qu’on me parle de cul. Surtout venant d’une femme aussi belle, distinguée et sexy qu’était Isabelle. Et même en pantalon, elle était vraiment bandante. - j’aimerai bien tester vos talents dans ce domaine, continua-t-elle en se levant. Igor, tu l’emmène prendre une douche et le préparer ? J’étais sur le cul, et pas seulement parce que j’étais assis dans un fauteuil confortable. Le retour à mes bancs publics allait être difficile. Igor m’entraina à l’étage et me fit entrer dans une salle de bains immense. - à poil, ordonna-t-il. ...
    J’obéis et me glissai sous la douche. Puis une fois séché, il me prit par les cheveux et me força à m’agenouiller. Je ne savais pas comment il se débrouillait mais je ne pouvais pas me débattre. - reste calme. Plus tu bougeras, et plus ça sera douloureux. Je m’attendais à subir les derniers outrages, mais il n’en fut rien. Je sentis un tuyau s’insinuer dans mon fondement et un liquide tiède remplir mes entrailles. - tu as intérêt à te retenir et ne pas en mettre partout, m’intima Igor. Alors je me retins. Il me sembla que mon ventre allait éclater. Il retira la canule, me demanda d’aller me vider et recommença l’opération encore plusieurs fois. - parfait, dit-il enfin. Il me prit par le bras et me conduisit un peu plus loin dans le couloir. On entra dans une chambre. Isabelle était assise sur le bord du lit, les jambes croisées. Elle avait quitté son tailleur pantalon pour rester en guêpière crème retenant des bas de couleur chair. Des escarpins à talons aiguille habillaient ses pieds. Totalement nu devant elle, je ne pus contenir un début d’érection. - je te fais de l’effet, dit-elle, amusée. C’est un bon début. Elle décroisa ses jambes pour se lever et je découvris avec stupeur un pénis en latex accrocher à sa taille. Les derniers outrages que j’avais redoutés quelques instants plus allaient finalement me tomber dessus, mais sous les traits de cette femme fatale. - mets-toi à genoux, m’ordonna-t-elle. Je suppose que tu as compris ce qui t’attends. Tu n’es pas obligé d’accepter ...
«1234»