1. Le magasin de lingerie


    datte: 19/03/2018, Catégories: ffh, magasin, essayage, hsoumis, BDSM / Fétichisme, hféminisé, Transexuels, hmast, init, hff, fhomo, hsoumisaf, Auteur: Mlle_Julie, Source: Revebebe

    J’entrai dans ce magasin de lingerie qui hantait mes nuits depuis déjà quelques semaines. J’avais remarqué ce magasin en passant devant par hasard. La vitrine était discrète, mais très, très alléchante : guêpières, nuisettes, bas et il y avait ce petit panneau"Grandes tailles" qui me faisait envie. J’étais passé devant ce magasin des centaines de fois, regardant avec convoitise la vitrine, mais je n’avais jamais eu le cran de rentrer. Il était 18 h 50, le magasin fermait dans dix minutes, il ne semblait y avoir personne. La vendeuse – la patronne ? – m’accueillit avec un grand sourire très commercial. – Puis-je vous aider, monsieur ? – Euh oui bafouillai-je en regardant cette très belle femme dans la quarantaine, en tailleur gris et escarpins aux talons fins. Eh bien j’ai remarqué cette charmante nuisette de marque Aubade, celle qui est en vitrine. – Bien sûr. Quelle taille fait votre femme? – En fait, ne me prenez pas pour un fou, mais – C’est pour vous, n’est-ce pas ? Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas le seul homme à aimer porter de la lingerie de femme. Allez, je ferme dans cinq minutes Vous voulez essayer ? J’étais totalement sous le choc, non seulement je ne me faisais pas jeter dehors comme un malpropre, mais en plus on me proposait d’essayer ! Totalement abasourdi, je ne pus que bafouiller un « euh oui d’accord. » Elle ferma le magasin, et alla chercher dans sa réserve la nuisette que je désirais acheter. – Déshabillez-vous dans la cabine, je reviens de suite ...
    Je me déshabillai alors, me retrouvant torse nu. Elle ouvrit le rideau et me tendit la nuisette. – Eh bien voilà, elle vous va à merveille. J’ai le string et le boxer coordonnés. Vous voulez essayer également ? J’étais en plein rêve. Elle revint en me donnant le boxer en dentelle. – Je ne suis pas en état pour le mettre, dis-je avec le sourire en essayant de cacher du mieux possible mon érection due à la situation que j’avais tant fantasmée. Elle ouvrit alors complètement le rideau et je vis qu’elle n’était pas seule. Une superbe jeune femme brune était avec elle, et elles me souriaient toutes les deux. – Ne t’avais-je pas dit, ma chérie, qu’on avait une poupée ce soir ? Poupée ! Humilié, mais aussi terriblement excité j’allais être une poupée dans les mains de deux superbes femmes qui n’avaient pas l’air d’avoir froid aux yeux. — Ne vous inquiétez pas, je viens de fermer le magasin, déclara la nouvelle arrivante. Alors comme ça, vous aimez porter de la lingerie de femme, peut-être allez-vous plus loin dans votre travestissement ? J’étais totalement anesthésié, j’étais en nuisette, dans un magasin de lingerie et je subissais un interrogatoire me demandant, comme ça, de but en blanc, d’exprimer mes fantasmes, alors que je ne m’en étais jamais ouvert à personne Je balbutiai que «oui, ça fait des années que j’aime et que je porte de temps en temps de la lingerie, que mon fantasme "ultime" serait de me travestir complètement, mais que je n’ai pas le physique, ni le courage, de ...
«123»