1. Première avec une star du X (1)


    datte: 23/03/2018, Catégories: Gay, Auteur: lecteurgay57,

    Décidément, le jeu-concours de ce site porno était pas facile mais le 1er prix en valait la peine : 48 heures à Paris avec une pornstar gay ! Quelle pornstar ? Cà c'était une surprise. Au mieux, je comptais sur Eric Angeletti ou Allan Tilleul, voire Kevin Clement. Bref, je me retrouve heureux (et un peu stressé) dans la ville lumière. Je me tiens au pied de l'obelisque de la Concorde, face aux Jardins des Tuileries. Et là, qui vois-je arriver, tout sourire, vers moi ? Brent Everett ! THE pornstar en personne ! Le fantasme n°1 d'au mois 75% des gays ! Et là, je l'ai pour moi tout seul pour 48 heures ! Alors qu'il se plante devant moi, je me rappelle de fermer la bouche et de respirer. << Arnaud ? >> Whaoh ! L'accent américain, trop sexy ! << Euh oui oui. You are... my "prize" ? - Yes. Mais tu peux parler french, je comprend. - O.K. - Good ! Tu as prévu quelque-chose à faire ? - Euh... Non. Et toi ? - My hotelroom if you want. Oh sorry je parle anglais par habitude. - Pas de problème. Ta chambre d'hotel ? Ben oui, je veux bien. Quel hotel ? - Suis-moi. >> Oui je sais. Mais au moins il ne tourne pas autour du pot pendant 3 heu- res, il est direct et j'aime çà. Nous marchons donc dans Paris tout en parlant de choses et d'autres. Nous finissons par arriver à un petit hotel sympa et propret à deux pas de l'Opéra Garnier et montons dans une petite chambre tout à fait conforta- ble. La porte à peine refermée, Brent m'attrape par les épaules, me met face à lui et commence à ...
    m'embrasser langoureusement tout en me caressant le dos puis les reins. Peu à peu, je sens sa langue sensuelle et chaude s'insinuer entre mes lè- vres. Je ne cherche pas à resister, j'ouvre la bouche et ma langue va à la rencontre de la sienne. "Oh yes ! Kiss me darling !" pense-je. Très vite, nos t-shirt volent à travers la pièce, suivis de nos jeans res- pectifs. Puis, chausettes et boxers finissent par suivre le même chemin. Brent me prend alors dans ses bras comme un jeune marié et me dépo- se sur le lit. Puis, il s'allonge sur moi, collant son erection contre la mien- ne. Il entame alors des mouvements de bassin à embraser un frigide. Très vite, je dois cependant lui demander de cesser. Sinon, je risque de ne pas tarder à jouir. Il s'arrête alors pour déposer des baisers sur mes lèvres, dans mon cou, sur mon torse... Il finit par arriver à mon sexe, dressé au maximum, qu'il prend en bouche sans tarder et entame une fellation proprement divine. Un tel talent de suceur est particulièrement rare. Il me suce donc pendant de longues (et délicieuses) minutes. << Oh Brent ! Oh oui... Oh c'est bon... Ah tu me rends fou ! - Do you like that ? - Oh yes baby ! >> Puis, nous nous mettons en position pour un bon 69. 69 qui dure un bon quart d'heure (au moins !) et me fait toucher le ciel. C'est pas pour rien que Brent Everett est aussi connu, demandé et appré- cié ! Après cette délicieuse "mise en bouche" nous recommençons à échanger des baisers et des caresses, tendrement enlaçés. << Arnaud, ...
«123»