1. Moi, Sandrine, lesbienne depuis peu


    datte: 27/03/2018, Catégories: Lesbienne, Première fois, Auteur: style02, Source: xHamster

    Mon nom est Sandrine, j’ai 25 ans et je suis encore étudiante à la fac. Je suis blonde au yeux bleus, 1m70 et 52kg. J’ai beaucoup de succès avec les hommes et je ne me suis jamais privée de jouer de ma séduction auprès d’eux. J’ai eu pas mal d’aventures toutes plus banales les unes que les autres… Et aucune de ces relations n’a durée bien longtemps. Ce que je vais vous raconter c’est passé il y a environ 2 mois, alors que j’étais toujours en quête du prince charmant, je fis la connaissance d’une fille qui allait bouleverser ma vie et ma sexualité ! J’ai connu Karine lors d’une des nombreuses soirées qu’organisent deux de mes copines, Aude et Lili, dans leur appart d’étudiantes. Elle était en cour de self-deffense avec Lili et avait sympathisé avec elle. Karine est une fille très exhuberante, qui va au contact des gens très facilement. C’est donc elle qui me parla la première, d’emblée sa façon de me parler m’étonna, en effet, au bout des quelques premières phrases pour engager la conversation, elle commença à avoir des allusions, une façon de me regarder dont j’avais l’expérience de la part de la gente masculine. En un mot Karine me draguait ouvertement ! C’était la première fois qu’une telle chose m’arrivait. Etonnée et surprise, je dois dire que c’est uniquement elle qui fit la conversation. Au bout de cinq ou dix minutes, elle pensa sûrement que j’étais mal disposée envers elle et partit rejoindre un autre groupe de personnes. La soirée continua et malgré moi, j’observai ...
    Karine du coin de l’œil, grande brune, pulpeuse, elle avait une grâce féminine très accentuée et je me dis que je m’étais fait un « film » ! Je n’avais jamais vraiment éprouvé une attirance sexuelle pour une fille en particulier, par contre depuis mon adolescence, la vue d’un jolie corps de fille dénudé ma toujours troublée. Karine portait une mini jupe et a des longues jambes magnifiques, bref, le genre de chose qui justement me plais chez une fille. L’impression qu’elle m’avait donnée venait peut être de moi, de mon trouble par rapport à ça. J’étais dans mes réflexions, un verres de Whisky à la main, fixant ses belles jambes quand Karine m’aperçue… Je détournais vite les yeux et plongea ceux-ci dans le fond de mon verre où deux glaçons étaient en train de fondre au contact du verre chauffé par mes mains qui devenaient aussi brûlantes que mes joues… Heureusement pour moi, Lili m’apostropha et je pris part à une conversation avec un groupe d’amis. Après quelques minutes, Lili me demanda discrètement ce qui n’allait pas, je lui répondu que je ne voyais pas de quoi elle voulait parler et elle me répondus qu’elle voyait bien à mon fard que je piquais que j’avais été troublées par quelque chose où quelqu’un, elle pensa qu’un des garçons de la soirée me plaisait… Je lui dit qu’elle se faisait des idées à se sujet quand j’entrevis derrière elle Karine me souriant et me lançant un clin d’œil appuyé. Abassourdie, je devais retourner à Lili un air stupide car celle-ci me demanda si je ...
«123»