1. Des débuts très prometteurs (2)


    datte: 29/03/2018, Catégories: Gay, Auteur: Jean-Pierre67, Source: Xstory

    Bien sûr, les promesses de Michel ne se firent pas attendre très longtemps ! Après nos branles mutuelles qui nous avaient amenés l’un et l’autre à l’orgasme, nous n’avions plus qu’une seule envie, c’est de recommencer le plus vite possible Michel s’était retrouvé une copine (Thérèse) et la voyait de temps en temps dans une ruine d’octroi sur le chemin de notre ruisseau « de pêche », ce qui me frustrait un peu car il était moins « à moi » . Bon, il ne la baisait pas mais il arrivait à se faire masturber par elle, ce qui évidemment le calmait pour un temps ! Un matin Michel me dit : « Tu viens cette aprèm, on va à la pêche . Et puis on arrivera à la ferme, non ? » « Pourquoi pas ! On part à quelle heure ? » « Après manger ». « OK . Tu prends un ‘book’ ? » « Evidemment, mec : on ne va pas s’en priver ! » Rassuré sur ses dispositions sexuelles, je partis chez moi engloutir mon repas de midi vite fait et préparer mes cannes à pêche. L’idée de me retrouver seul avec Michel m’excitait prodigieusement et j’avais une demi-érection permanente qui déformait mon short en jean. L’après-midi promettait d’être torride ! Je revoyais la longue queue de Michel me balancer ses jets de sperme en pleine poitrine et je ressentais encore la sensation de leur écoulement tiède le long de mon torse ! Nous arrivons très vite sur le bord de notre ruisseau préféré mais nos pensées sont déjà ailleurs : trouver un bon endroit tranquille ! Les buissons ne manquent pas et nous y avions confectionné une ...
    cachette pour nous planquer et braconner les alouettes ! Nous réaménageons rapidement la « cabane » en coupant les ronces qui l’ont envahie. Le sol est resté assez plat et sec car il n’a pas plu depuis plus d’un mois. Je sais que nous bandons déjà tous les deux et que le « book » sexy va nous exciter encore plus Rapidement, nous étendons une bâche plastique au sol afin d’avoir un peu de confort. Michel sort de son panier le « Paris-Hollywood » et commence à le feuilleter sous mon nez. Très vite, sa main se pose sur ma cuisse et remonte vers mon entre-jambes. J’écarte un peu les cuisses pour lui faciliter le travail Il comprend vite que je meurs d’envie de ses attouchements ! Il tâte ma queue à travers l’étoffe et me dit « Putain, t’es comme un taureau ! Tu vas voir, je vais te faire jouir comme une bête. Mets-toi à l’aise, mec » Et, disant cela, il se débarrasse de son sweat puis de son short. Nous nous retrouvons côte-à-côte en slip et torse nu. Michel masse doucement mes couilles à travers l’étoffe tout en examinant attentivement mon torse. Brusquement, il se penche vers moi pour léchouiller un de mes tétons. Je frissonne de surprise puis, très vite, ça m’excite Alors, il entreprend de me sucer ce téton en l’aspirant littéralement. Il me le ventouse fortement puis ses dents le mordillent légèrement, lentement en le faisant rouler et durcir ! Je suis en nage, je gémis de plaisir : sa bouche ne quitte pas mon sein et ses dents se font plus pressantes, ses succions plus fortes ...
«123»