1. La jupe d'écolière 2


    datte: 01/04/2018, Catégories: Humour sexuel, Transexuels, Auteur: priss0100,

    Le deuxième appel Je tenais ma poupée gonflable (bbw) par les hanches et commençait a heurter ses fesses de plastique déjà plus fort en m’imaginant mon patron plutôt mignon m’enculer ce soir, ou moi, posant nu et bander sous de jolie robe, quand mon iPhone vibra sur le sofa un peut plus loin me ramenant a la réalité. « Merde, ça doit être Denis ou mon guitariste, » dis-je en enlaçant Mimi pour la soulever, sans sortir de son cul, et me rendre au sofa avec elle, se qui me fit rire tout en me procurant de bonnes sensations. Elle pesait une plume, mais le masque à gaz la faisait se plier vers l’avant. On aurait juré qu’elle avait une trombe d’éléphant de fin du monde. Je me laisser tomber assit sur le sofa, en grimaçant de plaisir, Mimi bien installé sur moi, me tournant le dos, la tenant par la taille, et perdu dans mes pensé je répondis sans regarder l’écran de mon iPhone. Et, évidemment... -Oui? -Bon, enfin... ça répond chez mon petit frère. Seigneur! Mireille, Merde ! - Oui, eh... Pierre est là, t’es sa copine, je suis sa sœur Mimi? Je figer tandis que mon petit cœur de shemale se mettait à battre plus fort. Merde, ma voix! Comme elle me prenait pour ma copine je fut tenter de répondre (oui je le suis, Pierre est sorti), mais, juste de parler avec elle en sentant ma bite dans le cul de l’autre Mimi m’excita tellement que je baisser ma voix le plus que je pus et dit : -C’est moi, Mireille, j’ai une petite grippe! Ça va? Et maman va bien? Un silence inquiétant et... -Eh! ...
    Vraiment trop bizarre ta vois mon grand frère. Justement, c’est pour ça que je t’appelle, moi et M’man on c’est encore engueulé et pas a peut près, hier. T’as pas pris les textos que je t’ai envoyés et t’es plus sur Twitter depuis un longtemps? -Pas eu le temps, je travaille fort ma petite sœur, plus le band... j’arrête pas. J’avais l’impression d’imiter la voix du fantôme de l’opéra. Seigneur! Pas évident de prendre une voix de gars maintenant, mais d’entendre celle de ma sœur par adoption m’excitait tellement, surtout en l’imaginant juste en camisole sans soutien-gorge et en slip assise sur son lit. Je l’avais si souvent surprise commerça a jaser au téléphone quand j’habitais encore a la maison, que ça me fit bander plus dure dans le cul de l’autre Mimi. Il ne s’était jamais rien passé entre nous même si j’aurais bien aimé, elle n’était pas vraiment ma sœur après tout, mais on était trop amis tous les deux et je ne pouvais pas l’imaginer, enfin, si un peut, même pas mal parfois. Mais, voyeur comme je suis, la surprendre juste en soutien-gorge dans sa chambre ou se balader en camisole sans soutif et en slip dans la maison m’excitait au possible a l’époque. Les filles, même nos sœurs ou nos mères, ne semblent pas se rendre compte de l’effet que cela produit sur un ado boutonneux de les voir se balader à demi nu, ou elle aime ça, allez savoir. Je m’étais branlé un nombre incalculable de fois en pensant à Mimi, à ses gros seins surtout. Les filles a gros sein un peut ronde mon ...
«1234...8»