1. Les hauts et les...bas (2)


    datte: 03/04/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: jeannedoree,

    Jeanne dorée Travesti Fantasme Les hauts et les... bas 2 Morgane et Gael dans la réserve, avec pour finir, cette adorable giclée dorée dans la bouche de Gael. Je vous ai raconté! Avec ce petit côté salope androgyne ou pour le moins allumeuse de ma comptable et le caractère gentil-coincé-ambigu et un peu efféminé de mon commercial. Mais je vous ai aussi laissé entendre quelle était ma propre dualité, celle d'un homme de 54 ans, chef d'entreprise plutôt reconnu, père de famille assumé mais dont la passion pour les sous-vêtements féminins et tout ce qui touche à une sensualité femelle ne s'est jamais démentie. Je dirais qu'elle s'est même accrue et a trouvé au fil de ma vie, des terrains d'expression plus larges même s'ils étaient parfois scabreux. Alors, avant de replonger dans la suite des aventures di trio au bureau, je vous propose de rester cette fois dans les hauts et les... bas au sens propre, des sous-tifs aux talons. La main dans la culotte soyeuse bien sûr et les doigts le plus souvent sur le voile des tétons. Ce goût du travestissement, je l'ai toujours eu en moi. Ou du moins cette attirance pour des matières qui sont celles des habits des femmes. Le satin, le tulle, la soie, le nylon. Il m'arrive de caresser certains tissus muraux ou voiles de fenêtre avec sensualité, de me branler dans un rideau de douche rien qu'à cause de cela. Les sous-vêtements féminins de ma famille, toutes générations confondues et dénichés au hasard des tiroirs ou des paniers à linge m'ont ...
    inspiré. Ils ont aspiré ma langue, mon nez et ma verge, ont accueilli mon sperme et accompagné mes nuits quand ce n'était pas quelques expéditions extérieures. Aujourd'hui encore passer devant une boutique de lingerie ou près d'un rayon de collants m'électrise. Glisser subrepticement quelques paires de Dim ou de Well auto-fixants dans mon caddie quand ce n'est pas un petit caraco tout simple dont j'ai faite semblant de chercher la référence sur une liste de commissions pour ma femme...quel pied! Dès le retour dans la voiture sur le parking je les ouvre et les fourre dans mon slip, une manière de la dépuceler. Certaines robes légères et fluides, même un peu salopes dans les grands magasins m'inspirent aussi, notamment au moment des fêtes, mais je n'ai jamais sauté le pas...La VPC est là pour ça surtout avec internet. Je ne vous dis pas ce que je ressens devant les pages de la Redoute et autres maisons en matière de lingerie. Je les trouve bien plus excitantes que des sites spécialisés car on se dit que les femelles normales, comme vous et moi, comme elles et moi, comme nos voisines et nos collègues s'y retrouvent. Collections « maison close » et autres froufrous rétro notamment, d'ailleurs souvent en promo à des prix de folie. Et les chaussures? Des sandales, c'est plus souple pour que le pied se sente bien. Cocher les cases dans les catégories qu'ils disent. Oui, alors: aiguille, plus de 5 cm, taille 41. Couleurs: du classique mais aussi du pute de temps en temps. Vertigineuses ...
«123»