1. Hélène et le garçon (3)


    datte: 03/04/2018, Catégories: Inceste, Auteur: yphos, Source: Xstory

    Hélène et le garçon 3 Cette nuit, mon fils Eric avait éjaculé pour la première fois, et c’était sur moi ! J’attends qu’il sorte de la salle de bain pour avoir une discussion avec lui, mais je ne sais toujours pas quoi lui dire. Il sort en enfilant un tee-shirt et j’observe ses muscles fins. Il replie le lit convertible et m’attend, assis . Il semble un peu penaud, je vais devoir y aller doucement. « Dis Eric, aujourd’hui on va éviter le soleil et la plage » Il s’attendait à une remontrance pour ce qu’il avait fait cette nuit, et là il se détend. « Si tu veux maman, qu’est-ce que tu veux faire ? » « Et bien Il faut laisser reposer notre peau alors on va aller faire les musées, les monuments et les magasins » Il maugrée un peu, mais capitule. J’ajoute : « Je vais acheter une nouvelle robe de nuit puisque tu as déchiré la mienne, mais ça sera sur ton argent de poche ! A ce propos, cette nuit, tu as dit que tu avais eu du sperme pour la première fois, c’est vrai ça ? » Alors là, il ne sait plus où se mettre, il devient rouge pivoine, il finit par bredouiller : « Je suis désolé maman de t’avoir éclaboussé, je ne savais pas que ça allait faire ça, je te jure c’était la première fois ! » « Mais, tu n’avais jamais fait ça avant ? » « Je me masturbais, mais je n’arrivais jamais à avoir du sperme, je me croyais impuissant » « Impuissant, ça veut dire autre chose ». Je pensais alors à mon mari, Pierre, qui lui faisait preuve d’impuissance quand il était avec moi. J’ajoute : « Tu as ...
    déjà fréquenté avec des filles ? » « Une seule ! J’ai essayé de l’embrasser sur la bouche et comme je ne savais pas comment faire, elle m’a repoussé en riant. Tout le lycée se moque de moi depuis ! » J’ai pitié de lui, de ce grand dadet totalement ignorant. Il a une larme au coin de l’œil. Je lui prends la main et le relève pour que nous nous mettions en route. C’est plutôt une visite des églises et du musée qui nous intéresse, il fait tellement chaud que nous préférons rester au frais. Nous passons toutefois par un parc ombragé totalement désert et Eric propose de prendre quelques photos de moi. Je m’assois sur un banc et il me fait prendre une pose romantique. Je trouve ça amusant. Une autre pose jambes croisées Un gros plan de profil Les jambes allongées sur le banc. Je me prends au jeu et lui mitraille alors que je me relève en le regardant. « Que veux tu maintenant ? » Il me positionne les bras écartés sur le dossier, me fait relever la tête et regarder au loin, et il mitraille à nouveau. Il positionne mes jambes et reprend quelques clichés. Ca me fait tout drôle de jouer le rôle de mannequin et ce n’est pas déplaisant. Après quelques photos, il me demande d’écarter un peu plus les jambes, puis encore un peu plus. « Dis donc Eric ! On va voir ma culotte si tu continues comme ça ! » « Allez, maman ! Encore une ! » Je crois que maintenant ma pose est relativement indécente, mais je le laisse prendre des photos. On pourra toujours les effacer après. « Bon allez, c’est tout ...
«123»