1. Vanessa, elle existe, je l'ai rencontrée. (16)


    datte: 04/04/2018, Catégories: Gay, Auteur: ERIC64,

    Je viens de passer un week-end d'orgies avec mes deux jeunes copines, et ces salopes en ont profité pour s'occuper de mon cul. J'ai apprécié comme elles m'ont godé le fion et comme je me suis godé moi même. Camille est repartie chez elle et je reste seul avec Vanessa. Elle sait que je suis bi, comme elle, que j'aime baiser des mecs, les sucer et me faire sucer. Par contre je ne me suis jamais fait mettre mais, suite à nos séances avec les sextoys, elle n'a aucun mal à me faire accepter un plan avec un homme, mon beau-frère, mon compagnon de baise. Il a les mêmes goûts que moi, est vierge anal lui aussi, mais est très intéressé par notre proposition. Vanessa l'a appelé pour un plan à trois, avec elle et un homme bi, sans lui dire que c'était moi. Ce n'est qu'après son accord qu'elle lui a avoué le vérité. Il semblait en colère, mais pour de faux: - Salope, tu m'as bien eu. Passe me le cet enculé. Je prend le téléphone et on échange quelques mots. Il ne m'en veut pas de cette embrouille, au contraire, et me dit qu'il s'empresse d'arriver. On prend un petit déjeuner et on discute en attendant l'arrivée de Christian. Vanessa est une vicieuse, aussi perverse que mon beauf et moi. Elle adore que l'on s'occupe d'elle, de ses trois orifices, mais elle a aussi un penchant pour le voyeurisme. Elle veut juste nous regarder baiser entre mâles, nous mâter, et me détaille ses envies de scénarii. Elle a juste terminé de m'exposer ses idées que l'on sonne à la porte. Elle va ouvrir, à ...
    poil, et mon beauf entre. Ils échangent un baiser, puis il reste interloqué en voyant le cordon qui pend entre ses cuisses: - Tu as tes règles? - Et oui, comme toutes les femmes, il faut bien que ça arrive. Ca te dérange? - Non, mais ne compte pas sur moi pour m'occuper de ta chatte. - Ne t'en fais pas pour ça, j'ai l'habitude de faire abstinence, et puis il me reste deux trous disponibles (je me doutais qu'il serait hostile à ses menstrues, et ai demandé à Vanessa de ne rien dire de nos orgies sanguines). Et puis si je t'ai fait venir c'est pour vous voir baiser entre mecs, m'offrir un beau spectacle de mâles homo. - Salope, tu me fais déjà bander, rien qu'à y penser. On va t'en mettre plein les yeux. Il s'approche de moi, je suis à poil moi aussi, on se fait la bise, puis il s'étonne de mon pubis tout glabre: - Tu te rases maintenant? - C'est Vanessa qui voulait que je sois présentable pour sa copine. Tu trouves comment? - C'est superbe, j'adore. - Elle peut te raser si tu veux, elle fait ça très bien, et elle est d'une exquise douceur. - Ok, ça marche. Il demande son accord à notre copine qui accepte de bon cœur. Il se déshabille et confie son intimité aux doigts experts de notre hôtesse. Elle s'applique, avec délicatesse, à supprimer jusqu'au moindre poil de son bas ventre, de ses couilles, de sa raie. Elle semble satisfaite du résultat et voit mon regard admiratif et désireux: - Ca lui fait une queue encore plus belle, tu ne trouves pas? - Oui, elle est magnifique, on en ...
«1234»