1. Une femme pour deux. Épisode 3


    datte: 07/04/2018, Catégories: Partouze, Première fois, Auteur: varari,

    La seconde fois, ce fut différent. Je vous ai raconté notre première fois et, après relecture, je m’aperçois que je n’ai utilisé que l’expression « ma femme » pour parler d’elle. Elle se prénomme Carole. Ceci étant dit, après cette première expérience, Carole m’avoua avoir vraiment apprécié cette deuxième queue. Elle reconnut bien volontiers avoir appréhendé et avoir été probablement un peu crispée. De fait, tout le temps où François l’avait baisée, elle était accrochée à mon cou et me tenait fort. Elle n’arrivait pas vraiment à mettre des mots sur son ressenti même si elle avait pris du plaisir. C’était tout de même la première fois qu’une bite autre que la mienne la pénétrait depuis 16 ou 17 ans que nous étions mariés. Nous n’étions pas gênés avec le sexe et nous en parlions sans complexe mais là, c’était un vrai cap que nous passions. Notre couple allait-il s’en trouver consolidé ou alors battre peu à peu de l’aile ? J’avoue que ni elle ni moi à ce moment là ne pouvait être sur de quoi que ce soit. Néanmoins nous avons aujourd’hui 43 ans de mariage et on est toujours ensemble. Après ses confidences, elle me demandait ce que « moi » j’en pensais. Honnêtement, j’ai eu moi aussi du mal à trouver mes mots. J’ai parlé bien sur de ma petite pointe de jalousie et elle m’assura ne jamais recommencer ce genre de baiser avec un autre. Je lui disais également mon plaisir à l’avoir vu prendre son pied et surtout lorsqu’elle me disait en direct ce qu’il lui faisait. Je lui disais ...
    regretter un peu de l’avoir baisée en premier même si je comprenais bien pourquoi elle me l’avait demandé. Mais j’avouais que j’aurais peut-être préféré la voir avec François d’abord puis, bien excité par le spectacle la baiser à mon tour et même l’enculer. Je pensais que nos sensations à tous les deux auraient été décuplées. Je lui disais que peut-être aussi j’aurai sans doute mieux apprécié en étant un peu en retrait. Mais je comprenais que pour une première elle avait envie de me sentir près d’elle afin de se rassurer. Nous avons fini par décider que nous allions remettre ça. La première fois étant passée et plutôt bien passée, elle se sentait plus en confiance et pensait pouvoir se lâcher d’avantage. Mais à une condition, on reprenait François. Cette fois-ci, après mon appel, François me dit que c’était lui qui nous invitait au restaurant. Carole donna son accord mais voulait rentrer à notre maison après et non chez lui. Il accepta volontiers et RDV fut pris. Là, comme je le dis dans le titre, ce fut différent. Nous avons bien dîné certes. François était très courtois, très agréable. Carole était enjouée, très sexy. En montant les escaliers menant à notre chambre, l’alcool aidant sans doute un peu et probablement aussi le fait qu’on se connaissait déjà, François se laissait aller à passer ses mains sous la jupe de Carole et je dois dire qu’elle se laissait faire. Peut-être même allait-elle au devant. Mais bon, tant mieux, c’est bien ce qu’on voulait tous. Dans la chambre nous ...
«1234»