1. Julie 1 - Ma meilleure amie est une salope - à quatre, sinon rien (3)


    datte: 07/04/2018, Catégories: Partouze, Auteur: Loco2016, Source: Xstory

    Chapitre 3 : on remet ça Le moment fatidique était arrivé. Nous nous étions réunis tous les quatre dans la chambre de Julie pour rebaiser ensemble. Le côté préparé et non spontané de la dernière fois engendra une toute autre ambiance. Ça, et surtout le fait que nous étions sobres. Nous étions néanmoins tous très excités. Nous nous déshabillâmes et Julie commença par nous sucer. Elle nous pompa comme une affamée et fit rouler sa langue experte sur nos glands. Steve l'allongea ensuite sur le dos et l'encula par devant. Jean et moi nous plaçâmes de part et d'autre pour qu'elle continue de nous branler. Elle nous prit dans sa bouche de temps à autre. Nous alternâmes chacun à notre tour, lui baisant sa chatte et son cul. C'était un pur régal. Maintenant que nous savions à quel point c'était une salope, nous la bourrâmes sans aucune retenue. Nous nous servîmes d'elle pour nous faire du bien sans penser à autre chose. Nous n'eûmes aucun scrupule sachant que c'était exactement ce qu'elle voulait. Elle n'hésitait d'ailleurs pas à nous le rappeler : — Allez ! Baisez-moi ! Je suis votre pute ! Votre jouet ! Donnez-moi vos bites ! Nous la prîmes dans toutes les positions. En missionnaire, en levrette, elle nous chevaucha aussi bien de face que de dos. Elle s'éclatait sur nos queues comme une chienne en chaleur. Elle était étonnamment resplendissante. Nous nous laissions tout simplement emporter par notre luxure. Lorsque moi et Jean la pénétrâmes ensemble pour la première fois, elle ...
    hurla de bonheur : — Putain ! Ce n'est pas trop tôt ! Vous auriez dû commencer par ça ! On la ramona par tous les orifices pour la rendre complètement folle. À un moment, Jean la prit debout par devant en la portant à bout de bras. Steve et moi échangeâmes nos places pour lui remplir le cul. On la fit monter et descendre sur nos bites pendant qu'elle s'accrochait désespérément à nous. — Putain, bande de salauds ! Vous me faites jouir ! Aaaaah ! Encore ! Encore ! Quand j'étais mis sur le côté, je prenais plaisir à la regarder en me branlant. J'assistais à un film porno en direct dont la star était ma meilleure amie. Cela me donna sur le coup une idée perverse : je sortis mon téléphone pour filmer la scène. J'allais avoir de quoi me masturber pour les années à venir. Juju, la farouche, complètement soumise à nos bites, en train de se faire malmener par deux brutes. Elle se laissait totalement faire ; tout ce qu'elle voulait, c'était qu'on la prenne. Steve prit le relais en tant que caméraman lorsque je volai sa place, et on enregistra ainsi tout le reste de nos ébats. Julie ne fit aucune objection. Cela resterait pour toujours entre nous de toute façon. Jean me surprit en ayant l'idée d'une autre position complètement saugrenue. Il nous fîmes la porter tous les deux, ses bras autour de nos épaules, tandis qu'nous écartions chacune une de ses cuisses pour lui offrir sa chatte. Il la baisa ainsi en suspension comme un dératé. Elle avait l'air de s'éclater. Nous essayâmes chacun à ...
«1234...»