1. Ecole du sexe


    datte: 08/04/2018, Catégories: Première fois, Tabou, Auteur: jamel03,

    Que faisais-je ici ? Je n'en savais rien. Je me rappelle simplement que lorsque j'ai reçu ma lettre d'admission, j'ai sauté de joie, sachant pertinemment que j'allais devoir tout raconter à ma famille et que cette lettre ne leur ferait pas autant plaisir qu'à moi. Je me rappelle de ce que m'avait dit ma mère le soir où je lui ai annoncé la pseudo-bonne nouvelle. « Comment ça !!! Tu as postulé dans cette école et tu es pris !!! » Je pensais qu'elle serait heureuse, qu'elle finirait par respecter mon choix. C'était bien mal la connaître. Elle n'avait pas attendu que je me remette de ma déception pour me donner un énorme coup de pied dans les parties. Je m'effondrai de suite sur le sort, me tenant les couilles douloureuses suite à ce coup. Alors que je pensais ma punition terminée, elle s'agenouilla, baissant mon pantalon et prit mes testicules dans sa main droite. Elle me regarda d'un air enragée tandis qu'elle commença à f***er, broyant mes couilles entre elles. Je hurlais de douleur. Il était très probable que mes voisins m'aient entendu, mais ils s'en fichaient pas mal, surtout depuis qu'ils m'avaient surpris, moi, Bastien, 21 ans, enculer à sec leur fille de 18 ans. Je disais donc que ma mère me broyait les couilles. Alors que je croyais qu'elles allaient exploser, j'entendis un cri féminin. Mylène, ma petite sœur de 19, envoya une gifle dans le visage de sa mère, la forçant à lâcher prise. Elle se pencha vers moi, me demandant où je souffrais. -Ici, disais-je en lui ...
    montrant mes couilles. Aussitôt qu'elle connut l'emplacement de mes souffrances, elle porta mes deux boulettes à sa bouche et les embrassa, sous le regard écœuré de ma mère. -Vous osez faire ce genre de saloperies devant moi alors que vous êtes frère et sœur ! Je devrais vous le faire payer bandes de crétins ! En ce qui me concerne, j'avais peur de ce que cette femme, celle qui s'était transformée en monstre depuis le suicide de mon père, trois ans plus tôt. Ma sœur, quant à elle, ne semblait pas effrayée le moins du monde, au contraire. D'un simple regard, elle la défia et, aussi vite que l'éclair, elle plongea mon gland en érection dans sa bouche et commença la fellation la plus étrange de toute ma vie. J'avais pourtant l'habitude de faire ce genre de chose avec elle. Depuis qu'elle avait fêté ses 18 ans, elle s'était mise en tête de me sucer et m'avait demandé de la lécher. Depuis, nous continuons, mais nous n'avons jamais été plus loin que notre bouche. Je me relaxais sur le sol jusqu'à ce que le hurlement de notre mère ne me fasse trembler de plus belle. -Salope !! Arrête-ça tout de suite ! Mylène s'arrête. Sa langue arrêta de caresser mon organe et elle avait cesser cette petite succion qui m'avait envoyé au septième ciel. Elle sortit alors ma bite de sa bouche pour mieux la caresser de sa main, celle qui ne se trouvait pas en train de masser son clitoris à l'intérieur de sa culotte, frottant l'extrémité gluant de mon gland avec dextérité. -Sinon quoi ? Tu vas me faire ...
«1234»