1. Retour en Canfre : les familles ennemies


    datte: 09/04/2018, Catégories: fh, ff, fhh, fgode, pénétratio, Partouze, fdanus, fsodo, jouet, init, historique, Auteur: Bernard Nadette, Source: Revebebe

    Résumé des épisodes précédents :À la suite d’un raid tanibrinque sur le port de Dorbauxe dans le royaume de Canfre, des prisonniers – hommes, femmes, enfants – sont emmenés en captivité. Une opération de débarquement est organisée pour venir en aide aux prisonniers, mais surtout pour libérer l’héritier du trône dont les geôliers ignorent la qualité. Des explications houleuses, heureusement tempérées par l’intervention de Mathieu Lescot, ont eu lieu entre les familles ennemies de Claude Taimongu et Dominique Lepucat, quand leur mariage et la grossesse de cette dernière ont été annoncés.(Voir la liste des épisodes en fin de récit.) _________________________________________________________ Claude et Dominique, après les tractations qui ont suivis leur débarquement, se dirigent vers la maison des cousins Herpin qui doivent les accueillir momentanément, le temps que les arrangements entre les deux familles soient finalisés. Les deux patriarches conduisent la procession, en se regardant en chiens de faïence. Dire que le cousin Jean-René et sa femme Sidonie sont surpris de voir arriver la procession chez eux est un mot faible. Quand ils apprennent le pourquoi, leur étonnement n’a plus de borne. Ils acceptent de bonne grâce de recevoir sous leur toit les deux tourtereaux, pas mécontents, tout comme Mathieu, qu’un pont soit jeté entre les deux familles antagonistes. D’ailleurs, sitôt que les mariés sont installés, les deux familles repartent pour se rendre chez un notaire. Seuls ...
    restent une sœur, une cousine et un cousin germains de Claude : Adeline, Françoise et Serge, deux frères, une sœur et une cousine de Dominique : Marc-Antoine, Paul-Marie qui vient de fêter ses dix ans, Donatienne et Douceline. Après avoir quelque temps conversé avec leurs hôtes, les Herpin retournent à leurs occupations. Ils ne veulent point trop laisser les commis longtemps sans manifester leur présence. De son côté, Paul-Marie rejoint une partie de furet avec les enfants de la maison et des voisins. Quand ils se retrouvent entre eux, les jouvenceaux interrogent les anciens captifs sur le comment dont ils se sont retrouvés mariés et bientôt parents. Ils expliquent bien volontiers, depuis les tours pendables qu’ils se jouaient les premiers temps, prolongeant ainsi les haines familiales, jusqu’au plongeon dans l’étang. Ensuite leur première discussion au coin du feu, commencement de leur amitié, suivie d’autres durant lesquelles ils se découvrent. C’est leur crainte de ne plus pouvoir se voir au retour en Canfre qui leur fait comprendre qu’ils s’aiment et Claude de conclure : — Pour ne point endurer cette séparation, nous avons compris que pour la rendre impossible, le seul moyen était de mettre en route un enfantelet.— Pour ce faire nous avons dû aller dans les coins retirés, car nous n’avions point de chambre particulière.— Heureusement, lorsque Maître Lescot a su que Dominique était enceinte, il a fait venir le curé pour nous marier et nous en a attribué une.— C’était certes ...
«1234...11»