1. Marion ; une veuve, une maman (1)


    datte: 09/04/2018, Catégories: Inceste, Auteur: rorschach2.0, Source: Xstory

    Marion est professeur de Français dans un lycée de province. Elle a trente neuf ans, ne les parait pas, personne ne devine son âge ; les plus perspicaces lui donnent tout au plus la trentaine. Elle rencontra son futur mari alors qu’ils étaient tous deux étudiants. Ils se fréquentèrent, se plurent, et puis Marion tomba enceinte. Ils décidèrent de se marier sur le champ ; par réaction, contre les préjugés d’une époque qui réduisait l’institution du mariage à une formalité dépassée, d’un intolérable conformisme. Pour eux, pourtant, c’était une évidence. Ils étaient jeunes, ils s’aimaient, et ils voulaient le prouver au monde entier Ils eurent deux fils. Martin, l’ainé, fêtera bientôt ses vingt ans. Mathieu vient tout juste d’avoir dix-huit ans. Lorsque Marion annonça à ses parents, à dix-sept ans seulement, qu’elle était enceinte et avait non seulement l’intention de garder son bébé, mais également l’intention d’épouser Mathis, ils furent anéantis. Ils n’eurent de cesse de la persuader d’y renoncer. En vain. Marion était une étudiante brillante, au parcours jusqu’alors exemplaire ; avoir un enfant n’était pas une option raisonnable dans son cursus universitaire. Pour le malheur de ses parents, elle était déjà animée par une détermination peu commune. Elle était jeune mais elle savait ce qu’elle faisait. Elle aurait cet enfant et vivrait son amour au grand jour, avec ou sans leur permission. Par chance, Mathis se révéla un garçon tout aussi sérieux ; ils purent ainsi assumer ...
    la vie mouvementée d’un jeune couple avec un bébé, tout en restant des étudiants modèles. Ils se marièrent comme convenu puis eurent un autre enfant, encore un fils, deux ans plus tard. Dévorée d’ambition, sûre d’elle-même, Marion croquait dans la vie avec un appétit féroce. Avec un mari aimant et deux fils en devenir, elle était armée pour affronter la vie sous les meilleurs auspices. Mais le bonheur est une notion fragile quand le destin s’en mêle, et tout s’écroula tel un château de cartes, après quelques années d’harmonie insolentes de perfection. On diagnostiqua une tumeur au cerveau inopérable à Mathis, et il se mit à dépérir très vite. Dévastée par l’injustice qui frappait à sa porte sans prévenir, Marion ne put qu’accompagner son époux durant sa fulgurante agonie. A tout juste trente ans, quand la vie sourit à certains, Marion se retrouva veuve du jour au lendemain, avec deux enfants inconsolables à élever. Un avait douze ans, l’autre n’en avait que neuf. Mais Marion était une battante, elle l’avait toujours été et elle sut très vite se relever pour affronter l’adversité. Avec l’aide dévouée de ses parents – et de ses beaux-parents aussi – elle s’occupa de ses enfants, les plaçant au dessus de toutes ses priorités. Elle sut gérer, en conscience, une situation qui avait vu sombrer avant elle plus d’une mère éplorée. Elle y gagna une carapace à toute épreuve, et la capacité de toujours relativiser les épreuves que la vie vous inflige Depuis qu’elle est veuve - neuf ans ...
«1234»