1. Un short LOVE, un short de pute. (1)


    datte: 10/04/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: ERIC64,

    Ceci est la suite de mon histoire "Un short" et dont le titre a été amputé. Après deux séances en cabine du sex-shop ma putain est devenue bien docile, soumise, et ravie de ce qu'il lui arrive. Elle ne m'en veut pas de l'avoir forcée, bien au contraire, et je la sens prête à tout pour me satisfaire, me remercier d'avoir réveiller la salope qui sommeillait en elle. Je lui ai proposé de se retrouver le lendemain dans la salle commune et non dans la cabine particulière, on sera samedi, le jour de la semaine où il y a le plus de clients. Elle est hésitante et me propose de passer la soirée chez elle, et même la nuit, pour en discuter. Elle me sert un apéro au salon et va prendre une douche. Elle revient vêtue d'une nuisette transparente et d'un string. Elle s'agenouille entre mes jambes, pose sa main sur ma braguette et me caresse: - Tu as encore faim, salope? - Oui, mais je veux surtout voir ta queue, je suis sûre qu'elle est magnifique. - Elle n'est pas mal, c'est vrai, mais là j'ai peur qu'elle ne soit pas au meilleur de sa forme. - Laisse moi faire, je vais la requinquer. Elle me frotte, me fait durcir, et défait mon pantalon pour le baisser. Je porte un slip, pas un caleçon ni un boxer, et alors que j'ai peur qu'elle se moque de moi je la vois radieuse à la vue de mon petit dessous bien garni. Elle me masse à travers le tissu et voyant mon sexe à l'étroit dans sa prison elle soulève l'élastique. Ma queue s'empresse de sortir, à moitié, et elle m'arrache le slip pour la ...
    voir toute entière: - Ouah, cette bite mon salaud, elle est trop belle! - Content qu'elle te plaise, tu la préfères à celle de ton mari? - Oh oui, et surtout tu t'en sers beaucoup mieux. Elle m'avoue que son mec baise comme les lapins et que ça ne dure jamais plus que dix minutes. Je lui confie le secret de mon endurance, à savoir que je me branle avant, sans quoi belle et bonne comme elle est je ne tiendrais pas longtemps moi non plus. Elle m'a pris en bouche et je ne suis même pas sûr qu'elle m'écoute. Elle me fait une pipe fabuleuse, salive en abondance, et ses lèvres et ses mains coulissent merveilleusement sur mon manche: - Tu aimes la queue salope, je l'ai su dès que j'ai vu ton short "LOVE"; je l'ai immédiatement traduit dans ma langue et j'ai lu "PUTE", c'est ce mot que tu devrais inscrire. Tu t'es fait combien de mecs avec ton piège à queues? Elle m'explique que je suis un vicieux pour avoir des idées pareilles. Elle a trouvé ce short sur un marché, l'a trouvé rigolo, l'a acheté sans aucune arrière pensée, mais en y pensant elle reconnait que ça peut donner des idées à des vieux cochons comme moi et que du coup elle ne le remettra plus sauf à ma demande. Elle me pompe toujours mais je ne parviens pas à jouir et on arrête. Elle me ressert un apéro, prépare un plat vite fait et on dine. Je l'aide à débarrasser, faire la vaisselle, et elle m'emmène à sa chambre. On est couché, à poil, on s'embrasse, on se caresse, on se masturbe, et on discute du sex-shop et de ce que ...
«1234»