1. Ma femme se lâche


    datte: 11/04/2018, Catégories: fh, fplusag, couple, prost, fdomine, entreseins, Oral, préservati, pénétratio, init, inithf, tarifé, Auteur: Patrick, Source: Revebebe

    Ma femme et moi sommes de fervents lecteurs des histoires de Revebebe et j’ai voulu raconter ici une histoire qui nous est arrivée et qui a été en grande partie déclenchée par les récits que nous trouvons ici. Tout d’abord, je vais nous présenter, je m’appelle Patrick et j’ai 46 ans. Je suis assez grand, brun et assez sportif. Ma femme, Cécilia, a 43 ans, est brune avec des yeux marron. Elle mesure 1,69 m pour 60 kg et est encore très bien conservée. Ses fesses sont rebondies et ses seins (90C) pointent encore fièrement vers l’avant. Nous sommes un couple libéré et avons plusieurs fois pratiqué l’échangisme. Mais si nous couchons avec quelqu’un d’autre, il faut toujours que l’autre soit d’accord. Et la plupart du temps, l’autre assiste à l’acte. Après avoir lu de nombreux récits sur ce sujet sur votre site, ma femme m’a avoué qu’elle aimerait beaucoup dépuceler un jeune homme et lui faire découvrir ce qu’une femme « mûre » sait faire ! Mais autre chose la tentait aussi : faire l’amour contre de l’argent. Nous avons bien déjà réalisé des scénarios entre nous où elle jouait une prostituée et moi le client, mais elle voulait vraiment que quelqu’un paye pour la baiser. Pourquoi alors ne pas mêler ces deux envies en une seule fois ? Restait à trouver un puceau, prêt à payer pour coucher avec ma femme, en toute discrétion bien entendu Au bout de quelques semaines, nos espoirs se sont reportés sur le fils de nos voisins, Grégory. En terminale, âgé de 18 ans, nous ne le voyons ...
    jamais accompagné de filles. Un peu enrobé, il ne ressemblait pas à un sex-symbol mais cela ne dérangeait pas ma femme. Au contraire, elle était ravie de lui rendre ce « service », tarifé bien sûr ! Il fallait déjà s’assurer qu’il était puceau, et ensuite le convaincre de participer à notre aventure. Je discutais souvent avec lui et au détour d’une conversation, j’eus la confirmation de sa virginité et je sentis bien qu’il n’attendait qu’une chose : la perdre ! Mais était-il prêt à le faire avec une femme mûre ? Ou voulait-il le faire avec une minette de son âge ? Il m’avoua qu’il était attiré par plusieurs filles de sa classe mais aucune ne voulait de lui, ne le trouvant pas assez attirant. J’imaginai donc un stratagème pour le mettre devant le fait. Je lui demandai de venir m’aider à tailler mes haies un samedi après-midi ensoleillé. Alors que nous étions en plein effort sous la chaleur du début juillet, ma femme sortit en maillot de bain deux-pièces et vint s’allonger sur sa chaise longue à quelques mètres de nous. Grégory fut surpris de la voir sortir si peu vêtue mais ne dit rien. Je fis comme si rien ne s’était passé et nous continuâmes à travailler. Je m’arrangeai pour qu’il soit toujours placé avec une vue imprenable sur ma compagne. Elle nous surveillait de derrière ses lunettes de soleil et s’enduisait d’huile solaire de manière assez provocante. Elle croisait et décroisait des jambes de façon la plus sexy qui soit. Je voyais bien que Grégory était de plus en plus ...
«1234...8»