1. Le Hamac


    datte: 13/04/2018, Catégories: Masturbation, Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: CapsLock, Source: xHamster

    Je me balance dans le hamac. Même torse nu, et en short de bain je transpire sans rien faire. Il faut dire que cet fin d'après midi du mois d’août est particulièrement écrasante. J'ai beau tanguer entre les arbres la brise ne parvient pas a calmer cet enfer. Comme si cela ne suffisait pas, les cigales ont décidé d'entamer un assourdissant concerto d'amour qui n'a rien de romantique à mes oreilles. Soudain tu surgis de nulle part, tu t'assoies dans le fauteuil relax en toile face à moi, et me fixes en plissant malicieusement tes yeux doux. J'ai du mal a interpréter ce qui se cache derrière tes iris noisettes. Je continue de me balancer, inquisiteur, hésitant mais soutenant ton regard. En moins de quelques secondes le vacarme des cigales se transforme en un doux bourdonnement. Tu portes ton petit short en jean si efficace face à mes faiblesses, et ton haut de maillot de bain. Tes mains sont négligemment posés sur tes cuisses. Cette vision me donne instantanément une idée coquine, mais je ne dis rien pour le moment. Je savoure ce moment où les silences et les regards sont une sorte de jeu de devinettes. On ne sait pas trop sur quel pied danser, et on à peur que l'action brise cet instant si particulier. Je n'entend quasiment plus le chant des insectes, ta présence m’envoûte et me fait même oublier un peu la chaleur environnante. Mes lèvres esquissent un léger sourire , et creusent ma fossette gauche. «Écartes doucement tes jambes s'il te plaît» dis-je enfin d'un ton poli mais ...
    autoritaire «je veux voir». Tu continues de me juger, de me jauger, avec tes noisettes pleines de malice, mais tu t'exécutes en répondant par un sourire lèvres pincées, en écartant tes genoux. Mon intuition se voit immédiatement confirmée quand je vois que tu ne portes rien en dessous. L'entrejambe de ton short est si fin qu'il ne peut cacher toute ton intimité et tout un coté de ton sexe se dévoile à moi. Sans que je ne te souffle un mot tu devines mes pensées et tes mains commencent a caresser tes jambes, juste du bout des doigts, en laissant glisser la surface des tes ongles sur ta peau moite. Ils appuient sur le haut de la cuisse, ralentissent avant d'arriver aux genoux, cette zone particulière te donne de petits frissons, tu tournes autour de la zone osseuse puis bascule vers l'intérieur. Tu fermes les yeux, comme si de cette manière personne ne pouvait plus te voir; d'ailleurs tu te fiches éperdument des éventuels voyeurs qui pourraient ass****r a la scène. Tes mains continuent leur circuit quelques instants, et je contemple avec une satisfaction évidente la façon que tu as de te faire du bien. Ensemble tes mains reviennent vers ton short, et tu caresses maintenant ton minou à travers l'épaisse étoffe en denim. Tu fonctionnes par pression et rotation lente de tes trois doigts médians, plus tu appuies et plus ta respiration devient ample, tu profites à fond de chaque sensation tactile que te procures tes caresses. Un instant j'ai cru que tu avais oublié ma présence, que tu ...
«123»