1. Hoggar


    datte: 14/04/2018, Catégories: hh, jeunes, vacances, BDSM / Fétichisme, hféminisé, Oral, hsodo, confession, coupfoudr, hhomo, nature, Auteur: Mario, Source: Revebebe

    Résumé de l’épisode précédent : Jean réalise un trek dans le sud de l’Algérie. Décor minéral, Gauthier l’indécis qui partage sa tente, et Abdou le jeune garçon cuisinier les vacances commencent et la saga aussi. La nuit est en train de tomber. Dans cette partie du monde, cela se fait très rapidement. Et la fraîcheur vient avec, très vite aussi. Gauthier porte en collier sa lampe frontale. Il a mis une laine polaire et un chèche autour des épaules. Comme souvent quand je ne suis pas à l’aise, je préfère attaquer : — Avec ton chèche mis comme ça, on dirait un journaliste du Paris-Dakar ! Ses yeux en amande sont tout sourire quand il me répond : — Tu es parti comme une flèche avec Abdou, je ne savais pas que c’était pour boire le digestif !— Dis donc, tu profites de ton avantage toi, hein ?!— Un peu oui en même temps, je suis soulagé, c’est surtout pour ça que je te taquine Depuis le début du Trek j’ai envie de me rapprocher de toi enfin tu vois ce que je veux dire et comme je suis très timide pour dire ce genre de choses et bien je n’ai rien osé te dire t’avoir vu avec Abdou m’a libéré de la question qui n’en était pas vraiment une— Laquelle ?— Et bien nos orientations sexuelles sont globalement assez identiques.— Tu es gay ?— Oui ! Je ne sais pas toi, mais chaque fois que j’ai essayé avec une fille, j’étais mal à l’aise et— Un peu comme moi !— Tu sais, je vais regarder une fille un peu comme un beau dessin, une belle toile, avec beaucoup d’admiration mais— Mais ça ne va pas ...
    plus loin ?— Eh bien c’est déjà allé plus loin Je veux dire que j’ai fait l’amour deux fois avec une fille, la même d’ailleurs, ma cousine en plus (rires) C’était l’été passé, et mon sexe était en érection Il n’y a pas eu de problème technique et je n’ai pas débandé et j’ai éjaculé et elle commençait les deux fois à prendre du plaisir— Mais ?— Mais j’avais le sentiment d’être un peu l’acteur d’un film dont j’aurais bien potassé le scénario Comment dire, du bon boulot mais l’amour ce n’est pas qu’un boulot, non ? Le temps de se parler, de s’exprimer, le silence environnant, c’est ce que je découvre et apprécie dans cette aventure. Je veux dire le trek. Et surtout dans ce désert minéral où chaque bruit est source d’intérêt. Parce qu’on a le temps, tout le temps qu’il faut, parce que le téléphone ne va pas sonner, parce que rien pas même une mouche ne va interrompre le silence continu, et qu’un garçon réservé comme Gauthier, surtout sur ce sujet, qui pour des garçons de nos âges est tout de même critique, peut se raconter sans dramatiser. En oubliant son possible mal-être, les questions sans réponses, les mauvais feelings, le regard des autres, le regard interrogatif de ses proches Par la longueur proustienne de ma phrase, j’essaie de traduire l’effet que l’on ressent tous à un moment ou à un autre, cette angoisse, ce doute dont la fin est rarement écrite. — Je crois qu’on est bien dans le même délire, Gauthier. Je suis d’accord avec toi et je ne sais si pour toi c’est pareil, ...
«1234...7»