1. Un réveil paternel (2)


    datte: 14/04/2018, Catégories: Inceste, Auteur: Fred.paris,

    Une nuit d'anniversaire. Je ne revis pas Mélanie avant le début du deuxième week-end suivant cette matinée de débauche, qui m'avait laissé un fort sentiment de culpabilité, et que je m'efforçais d'oublier. Ma fille me manquait, mais un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires, c'était la règle que tous les pères divorcés connaissent bien. On était vendredi soir, le jour de mon anniversaire, et nous avions convenu de fêter cet événement en petit comité à la maison. Il y avait mon frère, son adorable épouse que j'aimais beaucoup, leur fille Chloé, de même âge que la mienne et tout aussi jolie, avec ses longs cheveux blond foncé, qui soulignaient ses yeux noisettes. Et, bien sûr, ma fille Mélanie était là également. La soirée se déroulait tranquillement, animée de conversations tournant autour de la famille, l'actualité, et d'autres choses aussi futiles qu'indispensables à une vie sociale normale. Nous venions de terminer l'excellent gigot qu'avait préparé ma belle-sœur, et prenions le temps de digérer un peu en attendant le gâteau, les bougies, et les cadeaux... Mon frère et son épouse débattaient de la situation de la Grèce, et alors que je les écoutais sans trop prêter attention à ce qu'ils disaient, le souvenir de la conversation téléphonique que j'avais eu en début de semaine avec Mélanie remonta à ma conscience... Nous avions échangé banalement sur ses résultats scolaires, le dernier film qu'elle avait été voir au cinéma, ses prises de bec avec sa mère... Et ...
    c'est finalement Mélanie qui avait abordé l'expérience que j'espérais effacer. - "Tu sais papa, quand je me rappelle dimanche, le dernier dimanche chez toi, tu vois ?" J'émis un soupir agacé. Je voyais, en effet... Mais elle poursuivit sur sa lancée : - " Je ressens un sentiment étrange, fait à la fois de culpabilité, et en même temps de fierté." - " De fierté ?" fis-je, interloqué. - " Oui, de fierté. D'avoir osé le faire." - " Ah écoute, ma chérie, je ce que j'ai fait ce n'est pas bien, vraiment pas. Des tas de choses l'expliquent sans doute, mais rien ne m'excuse de m'être conduit ainsi." Elle me coupa net la parole : - " Ce que tu as fait ? Mais papa, je l'ai fait aussi, je te rappelle ! Et c'est vrai que j'en éprouve un certain remord, mais à chaque fois que j'y repense, que je me rappelle les détails - ta main sur ma chatte, la vue de ton sexe si raide, son odeur, son goût dans ma bouche - papa, à chaque fois je n'ai qu'une envie c'est de recommencer. Tu m'as donné tellement de plaisir. " - " Toi aussi, ma chérie " ne puis-je m'empêcher de répondre. - " Oui !", fit elle avec un rire étouffé, "je l'ai bien senti, ton gros plaisir, jaillir à grands flots dans ma bouche..." Evidemment, je sentais ce sexe dont elle parlait devenir soudain dur dans mon pantalon, et je tentai de changer de sujet : - " Mélanie, ce dont j'ai peur, c'est que cette histoire te déstabilise, tu es encore si jeune. Tu es sûre que tout va bien dans ta vie ? Tu n'as pas un copain en ce moment ? " - " ...
«1234...8»