1. Compagnie solitaire


    datte: 14/04/2018, Catégories: cérébral, Oral, pénétratio, délire, sf, sf, Auteur: Collectif Antilogies,

    La collection « Antilogies » regroupe des textes courts (si possible entre 1500 et 7500 signes) mis en ligne sur le forum de Revebebe pendant le mois qui suit une proposition de sujet « antilogique » par un des membres. Tous les lecteurs peuvent avoir accès au forum : Concours et jeux d’écritures ; Antilogies et autres jeux (ré) créatifs ; les textes ou Antilogies et autres jeux (ré) créatifs ; les discussions. 1 – Rapport du père Daniel X , exorciseur du diocèse, à Mgr l’évêque de X (Extrait) Tout le nécessaire ayant été dûment fait, l’intervention du démon me semble hors de cause dans le cas de Mme Camille X Bien au contraire, son comportement relève d’un mysticisme dont l’histoire de l’Église a fourni maints exemples au cours des siècles. Je ne ferai pas l’affront de rappeler à Monseigneur le nom des vénérables saintes s’abîmant ainsi dans la divine adoration. S’imaginant que je ne pouvais l’observer dans l’obscurité du confessionnal, cette jeune femme est tombée en extase et son visage m’a rappelé celui de Sainte Thérèse d’Avila tel qu’il est représenté par le Bernin, chapelle Cornaro de Santa Maria della Vittoria à Rome, que Monseigneur doit connaître. 2 – L’évêque de X et son vicaire épiscopal. (Extrait de conversation) — Ce pauvre père Daniel ne comprend pas grand-chose ! C’est bien lui qui souhaite que les évêques prennent leur retraite en redevenant curés de campagne ?— Oui, Monseigneur.— Que le démon soit étranger dans cette affaire me semble plausible. Il a ...
    bien d’autres chats à fouetter ! Mais faire de cette Camille une mystique me paraît parfaitement incongru. Qu’en pensez-vous ?— Je suis de l’avis de Monseigneur.— Ne l’aurait-on pas brûlée, au contraire, au Moyen-Âge, cette Camille ? N’aurait-on pas parlé d’incubes ? On dit qu’elle est fort belle, je crois ?— Oui, Monseigneur. Une superbe jeune femme. Blonde aux yeux bleus La statue du Bernin, qu’il m’a été donné de contempler, est très émouvante.— N’en dites pas plus, ou je vous livre au père exorciseur ! Non, réflexion faite, car il vous trouverait mystique, vous aussi.— Oh, Monseigneur !— Allez et ne péchez plus, mon fils.— Oh, Monseigneur plaisante !— Si peu, si peu, mon fils Je connais les faiblesses humaines, et les épectases 3 – Maître Basile X , avocat, à son associé Antoine X (Extrait de conversation) — Comique, ce client qui vient de me quitter ! Il veut divorcer parce que sa jeune épouse (ravissante, au demeurant, si j’en juge par une photo qu’il m’a montrée) se débrouille toute seule !— Si tous les maris à qui cela arrive devaient divorcer, nous roulerions sur l’or !— Et les femmes, donc ! Mais celle-ci va plus loin, elle se refuse obstinément à lui.— Elle a trouvé mieux, et il ne fait pas partie de la troupe des cocus contents, voilà tout.— Non. Elle n’a personne, il en est sûr. 4 – Rapport de M. Maurice X , détective privé (Extrait) Après deux semaines de filature lorsque Mme Camile X sortait de chez elle, et ayant passé le reste du temps en planque devant votre ...
«1234...11»