1. Thomas (5)


    datte: 15/04/2018, Catégories: Inceste, Auteur: Manekenpiss,

    Enfin, si il y a quelque chose qui me surprend mais bon, il s'agit simplement de relations entre adultes consentants. Passons ! Je disais donc que je ne suis pas surprise. Je dirais même que ça me fait plaisir que tu ais pris la décision de te mettre en accord avec ton identité intérieure. D'ailleurs, si tu veux aller te changer pour être plus à l'aise, ne t'en prive pas. — C'est que je n'ai pas pris de vêtements féminins, avoua Vanessa en baissant la tête. Ceux que j'ai ne sont pas adaptés pour aller à la fac. — Viens, je vais t'en prêter, lui dit aussitôt Karine, de toute façon tu seras mieux dans mes fringues que dans le Chenal que t'as acheté ta mère Et demain, je te garanti que c'est Vanessa qui ira à la fac et pas Thomas ! Le temps qu'elle se change en compagnie de son amie, Josy et Jacques continuaient de discuter tout en préparant de la tisane. — Non mais tu te rends compte ? Avec leur enfant ! Comment Odile a pu faire une chose pareille. C'est scandaleux et totalement immoral ! — De ce que j'ai compris, personne n'a forcé personne, lui répondit Jacques. Bien sûr que c'est immoral mais c'est un désir très courant, tant chez les parents que les enfants. Tu n'as jamais fantasmé sur Bruno, toi ? — Si, et tu le sais très bien. Mais entre fantasmer et passer à l'acte, il y a une sacrée différence. Tu t'imagines coucher avec Karine ? — Ça m'est arrivé plus d'une fois de me l'imaginer et sans doute qu'elle aussi y a songé. Ce n'est pas si grave et ce n'est pas en ...
    condamnant Vanessa sur cette question qu'on pourra l'aider. Ils peuvent bien faire ce qu'ils veulent ; ça reste entre eux et ça ne gêne personne. — Ah oui ? Alors si je couchais avec Bruno, ça ne serait pas grave ? — Si c'est librement consenti, je ne crois pas que j'en serai outré. Mais rien ne prouve que nos enfants aient ce genre de désirs et, de là à les exprimer, il faut quand même une sacrée dose de courage. — C'est ce qui nous sauve Répondit Josy pensive en versant l'eau chaude dans la théière. La fin de soirée fut très agréable et Jacques expliqua à Vanessa comment faire prendre en charge sa transformation. — En fait, c'est classé parmi les affections de longue durée et ça permet la prise en charge des traitements. Je suis habilité pour établir un diagnostic et te diriger vers un spécialiste qui suivra ta transformation. — C'est vrai ? Parce qu'avec Maman, on en était à chercher des infos là dessus et on a lu beaucoup de choses contradictoires sur des forums plus ou moins sérieux. — Pourquoi ne pas avoir contacté une association de transgenres ? Vous auriez eu de l'aide et des réponses fiables à tes questions. — J'ignorai qu'il y avait des associations de transgenres. Euh, Jacques, pour le diagnostic, il faut qu'on prenne rendez-vous avec Maman et Papa. — Ce n'est pas nécessaire, tu es majeure, tu viens de me parler et demain matin je te donnerai un courrier pour le confrère qui te suivra après. J'appellerai tes parents pour leur expliquer les démarches. — Vous êtes trop ...
«1234...9»