1. soumis en mission 8


    datte: 15/04/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, BDSM / Fétichisme, Mature, Auteur: perver38, Source: xHamster

    'Allez ma belle, assez rigolé, tu as du travail' Elle me donna une claque sur mon cul, le cuir de ma robe claqua. Elle ma poussa hors de la salle de bain et me montra les vêtements qu'elle avait amené dans sa valise. Je devais les ranger dans mon placard et jeter mes vêtements dans des sacs poubelles ! Bien sur les nouveaux vêtements étaient féminins et en majorité en nylon : culottes, soutien gorges, gaines, bas, des chemisiers satins, des tailleurs très classes avec pantalons à pinces. Une vrai panoplie de parfaite allumeuse et ça m'était destiné ! 'Bien sur tout ça sera retenu sur ta prochaine paie, ma chatte ' 'Mais enfin madame, je ...' une claque violente m'atteignit au visage. La deuxième ! 'Ca suffit ! 'Bon tu veux que je te détache ta limace baveuse de ses chaines ou non ? Alors sois une gentille fille !! 'A genoux' me cria t-elle. Son ton de voix avait changé et j'étais inquiet de sa réaction. J'obéis donc et exécutai ses ordres : à genoux et mains dans le dos. Elle passa derrière moi en frottant sa robe en cuir contre moi. Bien sur je ne fus pas surpris quand elle m'attacha les mains dans le dos. Elle me poussa violemment en avant en je me retrouvait les épaules au sol, le cul en l'air. Elle releva ma robe sur mon dos et baissa ma culotte inondée. j'avais honte de ma position et peur de ce qu'elle avait en tête, mais j'espérai toujours qu'elle allait me libérer de ces chaines. 'Eh bien ma cochonne, tu vas encore avoir une culotte à laver, elle me la fit glisser ...
    et l'enleva. Puis j'entendis le bruit tant espéré : un cliquetis de cadenas qu'on ouvre. Mon sexe, lesté du cadenas sur le gland, détaché de mes couilles, retomba à la verticale en m'arrachant une douleur aigue. Je sentais qu'elle enlevait ce cadenas maintenant, la douleur était intense, l'anneau pour se retirer forçait sur mon sexe en feu. Tout de suite je fus soulagé, je sentais mon sperme s'écouler encore lentement de mon sexe. 'Ne bouges pas, restes en levrette ma belle' Elle allait fouiller dans la valise. Elle défit ensuite la chaine autour de mes couilles, mais le bonheur de retrouver mon corps indemne et libre ne dura pas. Je sentis sa main gantée tirer sur mon sexe et mes couilles et l'autre enrouler une nouvelle chaine. Elle s'était assise sur mon dos et se penchait pour tirer mes couilles vers le bas, quand je commençais à me débattre. Clic ça y est le cadenas s'était refermé, elle me lâchait et se redressait toujours assise sur mon dos. 'Voila tes couillettes de chiwawa sont bien mises en valeur. Je n'ai fait que 4 tours de chaine. Ta limace pourra reprendre des couleurs comme ça ! 'Mais j'hésite à te libérer les mains, tu te branlerai tout de suite comme une chienne' Mais elle n'avait pas encore fini : tout en me parlant elle attachait chacune de mes chevilles par une cordelle à mon paquet de couille, ce qui m'obligeait à lever mes pieds. Je ne reposais que sur mes épaules et mes genoux : aucune chance de pouvoir me redresser. 'Bon maintenant la leçon de savoir ...
«12»