1. LE CURÉ POLISSON Les Aventures de Fabienne 05


    datte: 15/04/2018, Catégories: Dans la zone rouge, Auteur: VIEULOU, Source: Hds

    Fabienne recouvre sa tête d’un voile en dentelle noire et se rend dans la nef complètement déserte à cette heure. Elle s’approche du confessionnal qu’elle trouve vide. Elle continue alors son chemin par le déambulatoire vers la sacristie. Une lourde porte en ferme l’accès, qu’elle a bien du mal à pousser. Un prêtre est de dos vers le fond en train de préparer des vêtements sacerdotaux. Elle ne reconnaît pas la silhouette voutée du père Benoist. En s’approchant un peu plus, elle s’aperçoit avec étonnement, qu’il s’agit d’un jeune abbé de couleur, certainement un Antillais vu son teint noir. Toute tremblante, elle s’adresse à lui : - Pardon Monsieur l’Abbé, je cherche le père Benoist, car c’est son jour de confession ? - Bonjour Madame. Le père Benoist est malheureusement tombé malade et il est actuellement hospitalisé. Je le remplace provisoirement, car nul ne sait quand il pourra revenir. Dieu seul le sait ma fille. - Mais alors, il n’y a personne pour se confesser ? - Si, bien sûr, ma fille, je suis le vicaire Antonin, mais vous pouvez m’appeler mon Père, et je suis là pour vous écouter. Fabienne a une brusque bouffée de chaleur et le rouge lui monte au front. Comment va-t-elle pouvoir se confesser à ce jeune curé. Surtout que ce ne sont pas des péchés véniels qu’elle a, à se faire pardonner, mais des péchés graves, peut-être mortels, elle ne sait trop. Et comment avouer des fellations, des coïts endiablés et l’acte sodomique qu’elle vient de subir la veille. Mais elle n’a ...
    pas le temps de réfléchir plus avant, le vicaire la prend par le bras et, passant le seuil de la sacristie, il conduit fermement la pénitente vers le confessionnal. La faisant entrer dans le compartiment prévu à cet effet, il s’enferme dans celui du centre. Puis ouvrant le volet qui s’ouvre sur un grillage, il s’adresse à Fabienne : - Je vous écoute, ma fille, énumérez-moi vos péchés ? - Alors, tout en pleurant à chaudes larmes, Fabienne énumère tout ce qui lui est arrivé en à peine une semaine. La pression de Paulin suite à l’indélicatesse de son fils aîné Julien et l’acceptation de la fellation administrée à cet homme, dont elle a été obligée d’avaler le sperme jusqu’à la dernière goutte, ainsi que le cunnilingus qu’elle a subi. Pour finir, elle a dû accepter de se faire prendre par ce Paulin qui a labouré son intimité avec son sexe. - Vous en avez retiré du plaisir ma fille ? Interroge le prêtre - Ou ..Oui . mon Père, je . Je le confesse, répond-elle - C’est tout ce que vous avez à me confesser ma fille ? - No Non Le lendemain Et alors, Fabienne déballe l’odieux chantage du jeune beur, Hassan, qui a pris des photographies de son infamie avec Paulin, et de la séance qui s’est passée dans son propre appartement avec le jeune homme, du plaisir inouï qu’elle a ressenti à se faire prendre par ce jeune voyou. Puis, sur sa lancée, elle raconte comment Hassan l’a entrainée dans son van ; qu’il lui a bandé les yeux et qu’elle a dû subir les derniers outrages, dans ce qu’elle croit ...
«1234...»