1. LE CURÉ POLISSON Les Aventures de Fabienne 05


    datte: 15/04/2018, Catégories: Dans la zone rouge, Auteur: VIEULOU, Source: Hds

    convocation à l’église paroissiale. Si des connaissances ou même des membres de sa famille la voit à cette heure à l’église, alors qu’il n’y a pas d’office. Que vont-ils penser ? Au tout début de l’après-midi, elle s’habille pour aller voir le prêtre. Elle met un soutien-gorge à balconnet blanc parsemé de fleurs multicolores, assorti d’un slip identique. Puis, se doutant qu’elle n’en a pas fini avec son suborneur, elle enfile une robe noire en taffetas et un haut gris, enfilant une paire de bas Dim-Up en voile de teinte gazelle. Lorsque Fabienne s’introduit avec circonspection dans la nef de l’église, elle se sent soulagée en ne voyant aucun paroissien. Elle s’approche du confessionnal, lorsque l’abbé Antonin en sort et l’entraine rapidement vers une crypte derrière l’autel. C’est là que le prêtre lui enlève ses vêtements, ne lui laissant que ses bas. Puis il enlève sa soutane en un tour de main, se retrouvant nu devant elle et lui présentant sa verge à sucer. La pauvre femme n’a pas le choix, elle s’agenouille devant l’abbé et le pompe sans rechigner jusqu’à ce que celui-ci l’oblige à se disposer à quatre pattes sur l’autel, où il la prend en levrette, poussant son gros vît jusqu’au plus profond de la matrice, cognant l’utérus de toutes ses forces. Fabienne ne peut s’empêcher de hurler lorsque le gourdin du prêtre la défonce sans ralentir. Puis le vicaire la prenant en pitié, la retourne en un tour de main et la prend dans la position du missionnaire, si bien nommée cette ...
    fois-ci. Il la besogne avec ardeur, mais sans trop la malmener, la faisant jouir et avoir plusieurs orgasmes brefs. C’est à ce moment qu’Hassan, le jeune beur apparaît très décontracté. Il a passé un débardeur sur un jean’s délavé, ainsi que des Nike aux pieds. L’abbé Antonin l’apostrophe. - Tu as bien fermé la grande porte du parvis à clé ? - Oui mon Père, je l’ai verrouillée de l’intérieur. - Tant mieux, j’ai fermé les trois autres portes et la sacristie. Nous ne risquons pas d’être dérangés et nous allons pouvoir nous amuser avec cette ouaille qui ne demande que ça. Hassan a enlevé ses nippes en un tour de main et c’est dans le plus simple appareil que l’abbé et le jeune beur entrainent une Fabienne affolée d’être nue dans la nef de l’église. Les deux compères s’installent entre les bancs des dernières rangées et, à tour de rôle, ils se font pomper leur queue et bouffent à qui mieux mieux la chatte ruisselante de la pauvre paroissienne. Fabienne s’applique le mieux qu’elle le peut à sucer les verges de ses suborneurs. Elle a du mal parfois à se concentrer, car sa chatte est sollicitée par les doigts habiles des deux hommes, mais surtout, par leurs lèvres et leurs langues qui mènent une sarabande dans ses chairs intimes et sur son clitoris qui a doublé de volume. Elle gémit et se laisse même aller à crier sa jouissance, n’ayant plus peur, car elle sait à présent qu’aucun visiteur impromptu ne peut pénétrer dans l’église. Quand à tour de rôle, ils la prennent en levrette, ...
«1...3456»