1. La croisière égyptienne (histoire vraie)


    datte: 15/04/2018, Catégories: ff, fbi, couple, vacances, piscine, bateau, fmast, rasage, Oral, Oral, hdanus, initff, fbi, Auteur: Big Wolf, Source: Revebebe

    doigt tourne autour puis pousse légèrement. Il a du mal à entrer car je ne suis pas assez lubrifié. Tout en continuant de me sucer, elle descend son doigt vers sa chatte, qui est trempée. Elle y fait entrer son doigt et revient vers mon anus. Après quelques allers et retours le chemin est suffisamment humide pour que le doigt entre sans difficulté dans mon petit trou. Je sens que je vais jouir, elle aussi le sent aux contractions de ma bite et elle accélère le rythme pour que je prenne mon plaisir. J’ai compris que ce soir, elle veut que nous fassions rapidement l’amour, sachant que nous aurons d’autres envies dans la semaine et qu’elle pourra alors jouir tout son saoul. Je décharge mon jus dans sa bouche et elle avale le tout sans hésiter car elle adore le goût du sperme. Pour se calmer rapidement, elle se positionne sur le dos, jambes écartées. Sa main gauche caresse ses seins, en pinçant les tétons, et sa main droite descend vers son mont de Vénus. Du majeur et de l’annulaire elle entoure son clitoris et avec le majeur elle titille son clitoris. Les yeux clos elle ne pense qu’à elle et son plaisir, et sachant que je la regarde se masturber, elle jouit très vite et très fort. Le lendemain au réveil, je pense au programme de la journée, visite d’un temple égyptien dans la matinée puis navigation tout l’après-midi et les poils ! Après le repas de midi, nous voici de retour sur le pont pour notre séance de bronzette. Nathalie a changé de maillot mais le problème persiste, ça ...
    dépasse ! Les deux femmes, qui ont vraiment sympathisé, sont en grande conversation et apparemment le sujet est intime car elles parlent à voix basse et je n’entends rien. Tout à coup, elles se lèvent et Fanny me fait un clin d’œil en partant vers l’escalier qui mène aux cabines. La suite, telle que me la raconte Fanny lorsque nous faisons l’amour : Lors de cette discussion sur le pont, Fanny a dit à Nathalie que l’on voyait ses poils qui dépassaient et que ce n’était pas esthétique. Nathalie lui a répondu qu’elle avait oublié de les tailler avant de partir mais n’avait rien apporté pour couper les intrus et Fanny lui a dit que nous avions une paire de ciseaux qui devraient faire l’affaire. Après avoir récupéré les ciseaux, les deux filles se rendent dans la cabine de Nathalie. Elle prend une serviette de toilette, la pose sur le lit et s’assoit, les jambes posées sur le sol. Fanny est assise à côté et surveille les opérations. Nathalie écarte les cuisses et commence à approcher les ciseaux des poils récalcitrants. Elle coupe ceux qu’elle voit, mais rencontre des difficultés pour atteindre ceux qui sont plus bas vers le périnée. — Fanny, est-ce que tu peux m’aider, car j’ai l’impression que je n’ai pas tout coupé.— Si tu veux. Écarte bien les cuisses ! Fanny prend les ciseaux et attrape quelques poils qu’elle coupe. C’est la première fois de sa vie qu’elle approche les doigts du sexe d’une autre femme et elle n’avait jamais pensé que cela lui ferait cet effet. Elle sent que ...
«1234...»